Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 21:35
La comtesse de Ricotta de Milena Agus (Liana Levi)

La comtesse de Ricotta de Milena Agus

(Liana Levi - collection piccolo - 120 pages - juin 2013)

Traduit de l'italien par Françoise Brun

Titre original : La contessa di ricotta (2009)

------------------------------------------

Les livres de Milena Agus sont toujours petits par la taille mais grands par le style et l'histoire. Sobriété est souvent signe de grande force intellectuelle. Un art du mot juste sans superflu et grandiloquence. Les personnages sont là par leur présence, leurs espoirs et leurs silences.

 

Trois soeurs occupent trois appartements sur les huit de ce qui fut un des plus beaux palais de la ville datant du XVIIe siècle. Plutôt mal entretenu faute d'argent.

Noemi est l'aînée, magistrate restée vieille fille. Maddalena est mariée à Salvatore et ils espèrent avoir un enfant sans jamais y arriver aimant pourtant le sexe avant tout. Et puis il y a celle que ses soeurs appellent par coutume familiale la comtesse de Ricotta. Elle vit avec son fils et la nounou de la famille s' est installée chez elle. Carlino a cinq ans, exaspère tout le monde. Son père le prend deux jours par semaine pour un cours de piano qu'ils suivent ensemble.

Elle voudrait refaire sa vie mais ne trouve pas l'homme qui saurait la rendre heureuse. Et pourtant ses soeurs lui disent que le voisin d'en face, seul à présent, serait un bon parti.

Elias, le fils de la gouvernante, fait des travaux de rénovation pour les trois soeurs. Il s'entend bien avec l'aînée jusqu'à ce qu'il lui casse une vieille tasse, compromettant leur relation.

 

Chacune des soeurs attend un événement qui pourrait changer complètement leur vie mais peut-il y avoir des miracles dans leur vie routinière où tout est espoir déçu. Et ont-elles confiance en elles? Pas si sûr.

 

A livre sobre, compte rendu tout aussi sobre. Il faut écouter la musique des morts dans cette ville de Cagliari, près de la mer qui résonne et qui est aussi promesse de bien être, d'évasion.

 

Page 11 : "Les trois soeurs ne s'appellent pas réellement de Ricotta. C'est la benjamine qu'on appelle ainsi, parce qu'elle est maladroite, des "mains de ricotta", et parce que la réalité entière blesse son coeur fragile, un coeur de ricotta, lui aussi".

 

Laissez-vous porter par la prose cisellée de Milena Agus qui frise le "conte" par moments, un conte de fée où le bonheur est espéré au coin de la tête ou de la rue.

Bonne lecture,

Denis

 

Livre lu dans le cadre du challenge Italie conduit avec virtuosité par Eimelle avec pour thème principal ce mois-ci la Sardaigne.

 

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

eimelle 23/02/2016 06:52

tu confirmes mon envie de le lire!

Denis 24/02/2016 09:41

ah oui c'est court mais à déguster sur deux ou trois jours pour rester à Cagliari avec ces "drôles de dames".

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré