Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 20:53
Traversées de Virginia Woolf (Gallimard - pléiade)

Traversées de Virginia Woolf

(Gallimard - tome 1 Oeuvres romanesques - Pléiade)

Texte traduit, présenté et annoté par Jacques Aubert

Titre original : "The voyage out" (1915)

---------------------------------------------

Le roman a été précédemment traduit sous le titre "La traversée des apparences" ou "Croisière". C'est le premier roman de Virginia Stephen, car elle n'était pas encore mariée avec Leonard Woolf, au moment de la publication du livre à Londres.

Longue gestation du roman entre 1907 et la date de publication avec de nombreuses versions et modifications.

Mr RIdley Ambrose et sa femme Helen se rendent sur le bateau que dirige Mr Pepper. Le propriétaire en est Willoughby Vinrace. Sa fille Rachel, nièce de Helen, est également embarquée sur ce navire, l' "Euphrosyne". L'objectif est de partir pour l'Amérique du Sud au départ de Londres où Mr Vinrace a des affaires à conduire, les Ambrose, eux, étant invités à séjourner dans la maison coloniale  prêtée par le frère de Helen.

Les débuts de la traversée sont très vite difficiles quand il faut affronter une tempête, le reste du temps, le voyage est plutôt calme et permet à Helen de mieux connaitre Rachel qui, à 24 ans, est peu éclairée sur le monde dans lequel elle vit, "couvée" par son père veuf, très occupé par ses affaires et qui a donné peu de libertés à sa fille.

A l'occasion d'une halte à Lisbonne, Mr Vinrace invite Mr et Mrs Dalloway à se joindre à eux jusqu'aux côtes africaines où ils débarqueront. C'est l'occasion de donner un peu de nouveau à cette traversée qui commençait à ennuyer Helen. Rachel s'est sentie bien avec les Dalloway et alors que Rachel aurait dû rester avec son père, Helen propose qu'elle vienne avec eux et elle pourra alors s'émanciper. Et de fait, une fois arrivés à la villa les Ambrose et Rachel font très vite connaissance avec les anglais installés dans un grand hôtel non loin de leur résidence.

Tout ce petit microcosme de la bourgeoisie londonnienne aime parler, deviser sur la musique ou la littérature, deux arts que Rachel aime beaucoup sans trop encore en connaitre toute "l'histoire". Un jeune homme va se charger de l'éduquer, d'abord Hirst puis son ami Hewet qui lui conseille fortement Gibbons et son histoire de l'empire romain. Rachel se montre plutôt docile et obéissante et bien vite elle s'aperçoit que l'amour peut envahir une personne et ses pensées. Mais là encore, elle laisse venir son ami Hewet qui lui parler de ces sentiments et elle comprend ainsi qu'elle ressent pour lui de l'amour.

Les personnages du roman semblent être pour beaucoup à l'image de Rachel avec en eux, quel que soit leur âge, un côté "naïf" où ce qui se passe peut leur paraitre étrange, inconnu. On pourrait parler aussi d'ingénuité. Ils ont le savoir, l'argent sans se sentir pour autant dominateurs. Il faut se rappeler aussi qu'ils sont en vacances, en période de "létargie".

Virginia Woolf connaît l'art du silence, de l'observation des autres et de la nature et aussi des discussions stériles ou non, selon qui parle et quand... Inévitablement, Rachel est au centre des "débats" bien malgré elle, encore une fois.

Pour se distraire, Mme Flushing organise avec son mari une escapade de plusieurs jours sur le fleuve qui passe près de l'hôtel, sans savoir que cette balade aura des conséquences tragiques... alors même que le bonheur de deux couples formés pendant ces mois de villégiature, Susan et Arthur, Rachel et Terence Hewet, aurait dû donner au roman une touche finale d'espoir et de rêves pour mieux aborder le retour vers Londres...

L'ami de Virginia Woolf qu'a été E.M. Forster a très bien résumé ce roman magistral : "Un livre étrange, tragique et inspiré, qui se déroule dans une Amérique du Sud introuvable sur aucune carte et atteinte par un bateau qui ne flotterait sur aucune mer, une Amérique imaginaire aux confins de Xanadu et d'Atlantis… C'est un roman qui n'a peur de rien..."

"Traversées" est un roman très accessible pour s'initier à l'univers de Virginia Woolf. J'ai retrouvé pour beaucoup une ambiance à la "Proust" avec de très belles phrases et une acuité de l'observation du monde qui entoure les personnages à couper le soufle. Tout est juste, pensé... Bref un chef d'oeuvre à lire absolument pour aimer à jamais la plume, le style et les pensées de VIrginia Woolf...

Bonne lecture,

Denis

 

Une nouvelle lecture pour terminer brillamment ce mois anglais de Martine, Cryssilda et Lou... Classiques féminins pour moi cette année avec Jane Austen, Emily Brontë et Virginia Woolf... Mais trois femmes écrivains au talent immense, sans frontière et sans âge...

 

Traversées de Virginia Woolf (Gallimard - pléiade)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Praline 02/07/2015 09:04

Tiens, je ne connaissais pas ce titre ! Ravie de découvrir qu'il y a encore de quoi me régaler longtemps de la plume de V. Woolf !

Denis 02/07/2015 21:02

Il faut juste se rappeler qu'il a eu plusieurs titres en français dont "la traversée des apparences". Il faut se référer au titre original : "The Voyage out"

eimelle 30/06/2015 22:04

une superbe fin de mois!

Denis 01/07/2015 20:59

Oui en effet un livre exceptionnel

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré