Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 09:00






La cour de mon école
 



La cour de mon école
Vaut bien, je crois,
La cour de Picrochole,
Le fameux roi :
Elle est pleine de charme,
Haute en couleur;
On y joue aux gendarmes
Et aux voleurs;
Loin des Gaulois, des Cimbres
Et des Teutons,
On échange des timbres,
A croupetons;
Des timbres des Antilles,
De Bornéo…
Et puis on joue aux billes
Sous le préau.
Qu'on ait pris la Bastille,
C'est merveilleux,
Mais que le soleil brille,
C'est encor mieux !
Orthographe et problèmes
Sont conjurés.
École, ah ! que je t'aime
A la récré !



Jean-Luc MOREAU

Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 07:00






Pour un art poétique
 


Prenez un mot, Prenez-en deux
Faites les cuir comme des oeufs
Prenez un petit bout de sens
Puis un grand bout d'innocence
Faites chauffer à petit feu.

Au petit feu de la technique
Versez la sauce énigmatique
Saupoudrez et mettez les voiles
Ou voulez-vous en venir ?
A écrire
Vraiment ? A écrire ?



                                                                          Raymond Queneau
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 07:00




L’oiseau et moi

 

Oui, c’est avec

Le bout de ses ailes trempées

De rosée

Qu’un oiseau envoie les baisers

Qui tremblent dans son bec.

Et moi, c’est en nouant

Mes bras rieurs

Au cou de ma maman,

Que je lui donne les baisers

De l’oiseau léger

Qui chante dans mon cœur.



Maurice Carême

Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 07:00


Voici la 1ère poésie qu'Aurélien a appris depuis sa rentrée en CM1 , comme j'aime beaucoup ,c'est avec plaisir que j'avais envie de la partager avec vous ...







Je suis


Je suis le vent sur la mer,
Je suis vague sur l'océan,
Je suis le bruit de la mer
Je suis le taureau aux cent combats,
Je suis le vautour sur le rocher,
Je suis la goutte de rosée,
Je suis la plus belle des fleurs,
Je suis le sanglier de la hardiesse,
Je suis le saumon dans la mer.


Lebor Gabala


Cela serait en rapport avec une légende de la conquête de L'Irlande.
Si vous avez des informations à ce sujet ,elles sont les bienvenues!

Repost0
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 07:00






En sortant de l'école
 



En sortant de l'école
nous avons rencontré
un grand chemin de fer
qui nous a emmenés
tout autour de la terre
dans un wagon doré


Tout autour de la terre
nous avons rencontré
la mer qui se promenait
avec tous ses coquillages
ses îles parfumées
et puis ses beaux naufrages
et ses saumons fumés


Au-dessus de la mer
nous avons rencontré
la lune et les étoiles
sur un bateau à voiles
partant pour le Japon
et les trois mousquetaires
des cinq doigts de la main
tournant ma manivelle
d'un petit sous-marin
plongeant au fond des mers
pour chercher des oursins



Revenant sur la terre
nous avons rencontré
sur la voie de chemin de fer
une maison qui fuyait
fuyait tout autour de la Terre
fuyait tout autour de la mer
fuyait devant l'hiver
qui voulait l'attraper


Mais nous sur notre chemin de fer
on s'est mis à rouler
rouler derrière l'hiver
et on l'a écrasé
et la maison s'est arrêtée
et le printemps nous a salués


C'était lui le garde-barrière
et il nous a bien remerciés
et toutes les fleurs de toute la terre
soudain se sont mises à pousser
pousser à tort et à travers
sur la voie du chemin de fer
qui ne voulait plus avancer
de peur de les abîmer


Alors on est revenu à pied
à pied tout autour de la terre
à pied tout autour de la mer
tout autour du soleil
de la lune et des étoiles
A pied à cheval en voiture
et en bateau à voiles.



 



Jacques Prevert







Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 09:00

                                              
                                 

 






chatbleu.gif

Bleu et blanc



Un petit chat bleu
Semé de pois blancs
Vit un gros rat blanc
Semé de pois bleus.

 

 

Leurs mignonnes queues
Différaient de peu.

 

Oui, mais seulement
Le nez du chat bleu
Etait tout tout blanc,
Le nez du rat blanc
Etait tout tout bleu.

 

Leurs joues et leurs yeux
Différaient de peu.

 

Oui, mais seulement
Un cil du chat bleu
Etait tout tout blanc,
Un cil du rat blanc
Etait tout tout bleu.

 

A cause de ce peu,
De ce tout petit peu
De blanc et de bleu,
Ils continuèrent
A se faire la guerre.




Maurice Carême

Repost0
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 20:15



Amour, Toujours!

Amour fraternel,
Physique ou intellectuel,
Tout est à l'ordre du jour,
Quand il s'agit d'amour!

Galvaudé, il a été,
Rien ne lui est épargné,
Il est chanté sur tous les toits,
Il est synonyme de joie!

Pour nous, ici-bas,
Il ne peut être que don de soi,
Affection, tendresse, générosité,
Amitié, fidélité,
Amour reçu et partagé!


(A,M, Duvillard)

Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 07:00







L'amitié d'un jour
Dure pour toujours
C'est une chose naturelle
Quand elle est virtuelle
**************

Donner sans attendre en retour
Ce petit bonheur chaque jour
On se lie, on s'unit
Et l'harmonie se garde à vie
**************

On se remonte le moral
Quand tout va mal
On ne se fait jamais de peine
Car on ne connaît pas la haine
***************

Les kilomètres nous séparent
Mais ce n'est pas une tare
La toile nous rapproche
Et avec elle on s'accroche
***************

Entre nous aucune malice
Pas besoin d'artifices
Ce qui la rend belle
C'est cette étincelle
***************

On a les mêmes valeurs
Avec nos propres peurs
C'est parce qu'on se ressemble
Que l'on s'assemble
***************

En confiant ses soucis
L'autre souffre aussi
On s'apporte de la douceur
Quand survient la douleur
***************

L'amitié restera sacrée
Et ne pourra s'acheter
Ce mot est unique
Tout en étant magique...
***************

Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 07:00






Souviens-toi


Souviens-toi. Tu avais quinze ans.
Tu voulais devenir poète.
Tu étais fou, tu étais bête.
Tu disais: " La lune est un paon."

Ne trouvant pas d'assez beaux mots
Pour faire chanter les lilas,
Tu jouais de l'harmonica
Sous un érable, au bord de l'eau.

Tu t'asseyais dans un verger
Et seul, au milieu du dimanche,
Tu regardais, entre les branches,
Monter l'étoile du berger.

Et tu étais si amoureux
De toutes, sans le dire,
Que tu n'avais pas d'assez d'yeux
Pour boire leur joli sourire.

Tu avais quinze ans. Souviens-toi.
Tu voulais devenir poète.
Tu étais fou, tu étais bête.
Tu écrivais : "Mon coeur est roi".

Et tu te murmurais tes vers
Sous la pluie, avec tant de joie
Que tu tenais, comme un pivert,
L'univers serré contre toi.


Maurice Carême

Repost0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 07:00






 L'écureuil et la feuille




Un écureuil, sur la bruyère,
Se lave avec de la lumière.

Une feuille morte descend,
Doucement portée par le vent.


Et le vent balance la feuille
Juste au dessus de l’écureuil ;

Le vent attend, pour la poser,
Légèrement sur la bruyère,


Que l’écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer
Comme une feuille de lumière

 
 



            Maurice Carême

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***