Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 23:05







Tout est mystère dans l'Amour,
Ses flèches, son carquois, son flambeau, son enfance:
Ce n'est pas l'ouvrage d'un jour
Que d'épuiser cette science.
Je ne prétends donc point tout expliquer ici:
Mon but est seulement de dire, à ma manière,
Comment l'aveugle que voici perdit la lumière
Quelle suite eut ce mal, qui peut-être est un bien
J'en fais juge un amant, et ne décide rien.

La Folie et l'Amour jouaient un jour ensemble:
Celui-ci n'était pas encor privé des yeux.
Une dispute vint : l'Amour veut qu'on assemble
Là-dessus le conseil des Dieux;
L'autre n'eut pas la patience;
Elle lui donne un coup si furieux,
Qu'il en perd la clarté des cieux.

Vénus en demande vengeance.
Femme et mère, il suffit pour juger de ses cris:
Les Dieux en furent étourdis,
Et Jupiter, et Némésis,
Et les Juges d'Enfer, enfin toute la bande.
Elle représenta l'énormité du cas;
Son fils, sans un bâton, ne pouvait faire un pas:
Nulle peine n'était pour ce crime assez grande:
Le dommage devait être aussi réparé.
Quand on eut bien considéré
L'intérêt du public, celui de la partie,
Le résultat enfin de la suprême cour
Fut de condamner la Folie
A servir de guide à l'Amour.


JEAN DE LA FONTAINE

Repost0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 09:00







La poésie, c'est le jardin de l'âme:
 On y cultive les pensées du poète,
 Son esprit , son tempérament.
 Dans ce jardin, il n'y a pas de place
 Pour la jalousie qui engendre
 Méchanceté et convoitise.


C'est le jardin du coeur,
Des sentiments et de l'amour.
Dans ce jardin , il y a le culte
Du souvenir qui apaise
Chagrin et tristesse
La poésie , c'est un jardin secret
Qui vous aide à vivre.


Pensée: La poésie est à l'âme ce que la lecture est à l'esprit.


          Michel Frostin - Novembre 2008

Repost0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 08:30







UNE LARME

 

Soudain elle surgit venue des profondeurs,
sa valeur est inestimable tant elle est vraie.
Plus riche qu'un trésor, elle perle au gré du moment,
scintillante de vérité et pourtant si indéchiffrable
qu'aucun n'eut pensé de la comprendre.
Merveille qu'elle est, elle s'écoule vivement
pour laisser fuir l'autre qui la suit.
Rempli de joie ou de mélancolie,
seul l'être qui la laisse filer peut la comprendre
car elle crie dans le silence.

Où il y a une larme,
il y a un coeur.



(Auteur inconnu)

Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 08:00






Sais-tu qui je suis ? Le Rayon de Lune.
Sais-tu d'où je viens ? Regarde là-haut.
Ma mère est brillante, et la nuit est brune.
Je rampe sous l'arbre et glisse sur l'eau ;
Je m'étends sur l'herbe et cours sur la dune ;
Je grimpe au mur noir, au tronc du bouleau,
Comme un maraudeur qui cherche fortune.
Je n'ai jamais froid ; je n'ai jamais chaud.
Je suis si petit que je passe
Où nul autre ne passerait.
Aux vitres je colle ma face
Et j'ai surpris plus d'un secret.
Je me couche de place en place
Et les bêtes de la forêt,
Les amoureux au pied distrait,
Pour mieux s'aimer suivent ma trace.
Puis, quand je me perds dans l'espace,
Je laisse au coeur un long regret.
Rossignol et fauvette
Pour moi chantent au faîte
Des ormes ou des pins.
J'aime à mettre ma tête
Au terrier des lapins,
Lors, quittant sa retraite
Avec des bonds soudains,
Chacun part et se jette
A travers les chemins.
Au fond des creux ravins
Je réveille les daims
Et la biche inquiète.
Elle évente, muette,
Le chasseur qui la guette
La mort entre les mains,
Ou les appels lointains
Du grand cerf qui s'apprête
Aux amours clandestins.
Ma mère soulève
Les flots écumeux,
Alors je me lève,
Et sur chaque grève
J'agite mes feux.
Puis j'endors la sève
Par le bois ombreux ;
Et ma clarté brève,
Dans les chemins creux,
Parfois semble un glaive
Au passant peureux.
Je donne le rêve
Aux esprits joyeux,
Un instant de trêve
Aux coeurs malheureux.
Sais-tu qui je suis ? Le Rayon de Lune.
Et sais-tu pourquoi je viens de là-haut ?
Sous les arbres noirs la nuit était brune ;
Tu pouvais te perdre et glisser dans l'eau,
Errer par les bois, vaguer sur la dune,
Te heurter, dans l'ombre, au tronc du bouleau.
Je veux te montrer la route opportune ;
Et voilà pourquoi je viens de la-haut


GUY DE MAUPASSANT

 

Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 13:31







 BRETAGNE


 Hé ! Bretagne éternelle
 Terre de mes aïeux
 Sous ton ciel gris , que tu es belle.
 Tu émerveilles nos yeux.
 Tes filles toujours belles
 Sont aimées comme des Dieux.
 Tes rives sont des merveilles
 Et font des estivants heureux.
 La mer les appelle
 Pour plonger dans les flots bleus
 Hé ! Pays de mes ancêtres
 J'emporterai ton image dans les cieux.


 Michel Frostin

Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 08:00







SPLEEN

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
II nous verse un jour noir plus triste que les nuits;


Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;


Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,


Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.


- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.


Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire


Repost0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 13:04






UN MOT


Un mot n’est peut-être qu’un seul mot,
Un mot habillé peut être si beau,
Un mot de trop qui peut sonner si faux,
Qui peut engendrer tant de maux, des mots,

Un mot peut être rempli de couleurs,
Un mot peut devenir une douleur,
Un mot est une base de bonheur,
Un mot peut créer des pleurs,


Un mot.. unique peut tout transformer,
Un mot peut tout briser, tout arrêter,
Un mot même mal dit peut libérer,
Un mot peut renfermer de l’amitié,

Un mot ne peut créer d’autres maux,
Un mot est comme un unique tableau,
Un mot, il faut l’écouter, il devient beau,
Un mot, un court instant peut être de trop..

Auteur inconnu

Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 10:56






 L'automne

On voit tout le temps , en automne,
Quelque chose qui vous étonne.
C'est une branche , tout à coup,
Qui s'effeuille dans votre cou.


C'est un petit arbre tout rouge,
Un d'une autre couleur encor,
Et puis , partout , ces feuilles d'or
Qui tombent sans que rien ne bouge.


Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre !

 

 

 

Ce poème est extrait de ce petit recueil " Poèmes Mignons " .
Courtes oeuvres pleines de tendresse et d'humour à l'intention des enfants autant que de leurs parents.

 

 










Poète , romancière , journaliste , peintre , sculpteur , grande voyageuse , Lucie Delarue - Mardrus 
(1890-1945)  , aimait avec passion sa ville de Honfleur , qui est souvent présente dans son inspiration , notamment dans son roman
" L'Ex - Voto " , réédité par les éditions de la Lieutenance en 2000.

Repost0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:50




Pour être heureux

 

Il ne faut que des fleurs
Un filtre de soleil
Et quelques graines de bonheur
Le chant des oiseaux
Le toît d'une maison
Et la brise du vent.

Pour être heureux

Il faut s'entourer de vertus
S'emmitoufler d'amour
Se nourrir de passion
Prendre dans sa main celle d'un être cher.

Pour être heureux
Il faut regarder le ciel
En oubliant la terre
Fermer les yeux sur le passé
Pour les ouvrir sur le rêve

Pour être heureux
Il ne faut plus penser
Que l'on puisse être malheureux

Pour être heureux
Entre nous... il nous faut si peu! 

 ANONYME

Repost0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:00

 Ce poème a été écrit comme cela sur le pif par Arlette , une dame qui fait du bénévolat dans une sorte de " Télé Accueil " pour les personnes qui sont seules , désespérées, qui ont envie de parler à quelqu'un , envie qu'on les écoute ...
C'est ma voisine Evelyne qui me l'a gentiment donné pour que je le mette sur notre blog.





Un ami

C'est peu et c'est beaucoup
Avec l'ami
Pouvoir partager tout
Pour l'ami
Une place chez nous
En l'ami
Avoir confiance avant tout
Donner à l'ami
Ce qu'on voudrait pour nous
Trouver en l'ami
Ce qu'il nous manque à nous
Le lien avec l'ami
L'amitié avant tout
Reconnaître l'ami
Sans le chercher partout
Savoir laisser à l'ami
Sa liberté , ses goûts
Sur l'épaule de l'ami
Rire ou pleurer son soûl
Défendre son ami
Le respecter surtout
Unique est chaque ami
même lorsqu'ils sont beaucoup
S'il ne reste qu'un ami
Bien entendu , c'est vous.

ARLETTE

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***