Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

 

 

 

SONNET DU CHAT

 

 

Le chat lutte avec une abeille

autour de sa fourrure ,

je vois l'azur et ses merveilles ,

un arbre , une mâture ,

 

la mer apporte à mon oreille

le bruit des aventures

que nous vivrons si tu t'éveilles ,

témérité future.

 

Je me consacre aux vertes îles ,

favorables au sage

qui sait trouver un dieu tranquille

 

entre palme et rivage.

Le chat s'en va , brillant et beau ,

pour guetter les oiseaux.

 

 

 

HENRI  THOMAS

 

 

 

Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 14:22

 

 

 

 

L' ARTISTE

 

 

 

Il voulut peindre une rivière ;

Elle coula hors du tableau.

 

Il peignit une pie - grièche ;

Elle s'envola aussitôt.

 

Il dessina une dorade ;

D'un bond , elle brisa le cadre.

 

Il peignit ensuite une étoile ;

Elle mit le feu à la toile.

 

Alors, il peignit une porte

Au milieu même du tableau.

 

Elle s'ouvrit sur d'autres portes ;

Et il entra dans le château.

 

 

Maurice Carême

( Entre deux mondes )

 

 

Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 07:00

 

 

 

 ( Tableau d'Henriette Ronner-Knip )

 

  

On les a fait Venir !

 

 

Je suis le chat de cimetière,
De terrain vague et de gouttière,
De haute-Egypte et du ruisseau
Je suis venu de saut en saut.

 

Je suis le chat qui se prélasse
A l'instant où le soleil passe,
Dans vos jardins et dans vos cours
Sans avoir patte de velours.

 

Je suis le chat de l'infortune,
Le trublion du clair de lune
Qui vous réveille dans la nuit
Au beau milieu de vos ennuis.

 

Je suis le chat des maléfices
Condamné par le Saint-Office;
J'évoque la superstition
Qui cause vos malédictions.

 

Je suis le chat qui déambule
Dans vos couloirs de vestibules,
Et qui fait ses petits besoins
Sous la porte cochère du coin.

 

Je suis le félin bas de gamme,
La bonne action des vieilles dames
Qui me prodiguent le ron-ron
Sans souci du qu'en dira-t-on.

 

Epargnez moi par vos prières
Le châtiment de la fourrière
Où finissent vos émigrés
Sans demeure et sans pedigree.


 

Henri Monnier

 

 

Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

 

 

 

 

J'ai rêvé d'une cage

 

 

 

Je rêvais d'une cage

Suspendue aux nuages

Par une chaîne d'or

 

Mais quel oiseau y mettre

Qui chanterait alors

Dans l'ombre bleue du hêtre ?

 

Et la petite fille

Dont les yeux foncés brillent

M'a dit d'un air moqueur :

" Mais pourquoi pas ton coeur ?

 

Il chantera pour moi

Du matin jusqu'au soir

Et du soir au matin

Puisque tu m'aimes bien."

 

 

 

Maurice Carême

 

 

Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 08:00

 

 

 

 

Feuille rousse, feuille folle

 

 

Feuille rousse, feuille folle
Tourne, tourne, tourne et vole !
Tu voltiges au vent léger
Comme un oiseau apeuré.
Feuille rousse, feuille folle !
Sur le chemin de l’école,
J’ai rempli tout mon panier
Des jolies feuilles du sentier.
Feuille rousse, feuille folle !
Dans le vent qui vole, vole,
J’ai cueilli pour mon cahier la feuille qui dansait.

 

  

Luce Fillol

 

Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 09:00

 

 

Dans le jardin 2 Aurore DE LA MORINERIE

 

 

 

Le chat et l'oiseau

 

 

Un village écoute désolé
Le chant d'un oiseau blessé
C'est le seul oiseau du village
Et c'est le seul chat du village
Qui l'a à moitié dévoré
Et l'oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l'oiseau
De merveilleuses funérailles
Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l'oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n'arrête pas de pleurer
Si j'avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l'aurais mangé tout entier
Et puis je t'aurais raconté
Que je l'avais vu s'envoler
S'envoler jusqu'au bout du monde
Là-bas c'est tellement loin
Que jamais on n'en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets

Il ne faut jamais faire les choses à moitié

 

Jacques Prévert

 

Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 07:00

le-chat-robert-vigneau.jpg

Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 07:00

  

  

 

Le bel automne est revenu

  

À pas menus, menus,
Le bel automne est revenu
Dans le brouillard, sans qu’on s’en doute,
Il est venu par la grand’route
Habillé d’or et de carmin.
 

Et tout le long de son chemin,
Le vent bondit, les pommes roulent,
Il pleut des noix, les feuilles croulent.
Ne l’avez-vous pas reconnu ?
Le bel automne est revenu.

 

  

Raymond RICHARD

  

 

 

 

 

Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 08:00

 

numerisation0020.jpg 

 

 

( illustration Gabriel Lefebvre ) 

 

 

 

La rose et le marin

 

 

Une rose aimait un marin.

- Il est ainsi d'étranges choses -

Le marin n'aimait pas la rose ;

il n'aimait que le romarin.

 

 

Il partit sur le Marie - Rose,

Traversa l'océan Indien.

Et rien d'étrange à cette chose :

Un marin va toujours très loin.

 

 

Mais en débarquant à Formose,

Il vit, l'attendant dans un coin,

Une femme habillée de rose

Tenant en main du romarin.

 

 

Que faire en cet état de chose

Surtout lorsque l'on est marin

Et qu'on devine mal la cause

De cette ruse du destin ?

 

 

On parle de métempsycose,

Mais personne n'est sûr de rien.

Nul n'a revu la femme en rose

Et nul n'a revu le marin.

 

 

Maurice Carême

 

Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 07:00

 

 

 

 

 

 

Le Lotus

 

 

Sur le lac pâle inondé de lueurs,

Sur le lac triste où l'eau froide frissonne,

Bien loin des bords où le chant monotone

Des grillons noirs, égrène sa douceur,

 

 

Seul et divin, planant sur l'eau dormante,

Eblouissant, pur, et mystérieux,

Un lotus blanc, magique , radieux,

Etale au ciel brumeux sa splendeur languissante.

 

 

Tu t'ouvriras peut-être ainsi, une nuit sombre,

Ô Fleur de mon amour suprême et désolé !

Et tu endormiras mon coeur désespéré

Dans un rêve alangui de volupté et d'ombre.

 

 

 

Edmond Bahut ( alias Catherine Pozzi )

 

 

 

 

 

 

Catherine signe ce sonnet dédié

" A Madame L. de L. ( Lecomte de Lisle )

respectueusement et admirativement "

du nom d'un ami de jeunesse, Edmond Bahut.

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***