Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 09:00

 

Le Club des Incorrigibles Optimistes de Jena-Michel Guenassia

(Le Livre de Poche - Août 2011 - 732 pages)

----------------------------

J'avais entendu parler de ce livre à sa parution en 2009 et j'ai pu le lire dans le cadre du jury des lecteurs du Livre de Poche 2012.

 

Troisième livre de la sélection de mars 2012 avec :

- Charlotte Isabel Hansel de Tore Renberg

- Les bulles de Claire Castillon

 

Lire un gros livre de 732 pages plus deux autres en un mois est une gageure qu'il a fallu relever. Mais, quand la sélection est du mois est aussi riche de ces 3 livres, on ne se plaint pas. Qui remportera le "match" de ce mois? Ce sera difficile, je pense. Claire Castillon a beaucoup de charme et de finesse dans ses nouvelles, Tore Renberg m'a enthousiasmé par le style et le plaisir de lecture. Quant à Jean-Michel Guenassia, pour un premier roman, a été un texte jubilatoire.

Né en 1950, avocat puis scénariste, l'auteur a mis 6 ans pour écrire ce roman.

 

Le livre débute par l'enterrement de Jean-Paul Sartre en avril 1980. Michel, le narrateur, rencontre alors Pavel, qu'il n'a pas revu depuis de longues années. Les souvenirs de sa jeunesse, du temps du "club des incorrigibles optimistes", remontent alors et il entreprend de raconter les 5 annés d'octobre 1959 à juin 1964, pendant lesquelles il a été proche de ce cercle d'amis.

Jean-Paul Sartre et Joseph Kessel ont fait partie des fidèles qui venaient se joindre à cette "bande" d'expatriés de l'Europe de l'Est. Essentiellement d'URSS, mais aussi de Hongrie ou de Tchécoslovaquie comme Pavel.

Dans le même temps où Michel Marini raconte sa jeunesse (il avait 12 ans en 1959) défilent les événements du moment : la guerre d'Algérie à laquelle va participer son frère Franck et son ami Pierre, le frère de Cécile. Egalement la mort de Camus le 4 janvier 1960 (vous imaginez mon "émotion).

S'intercalent à ces souvenirs d'un adolescent assoiffé de lecture, au point de lire dans la rue, sur les bancs de l'école, la narration des "aventures" des membres du club des incorrigibles optimistes.

Ainsi, Igor, médecin en URSS, arrivé brutalement en France sans ses diplômes et obligé de devenir chauffeur de taxi; Tibor, le hongrois expatrié après l'invasion de son pays par l'armée russe; Leonid, le héros soviétique de la 2e guerre mondiale, pilote et qui a demandé l'asile politique...

Tous ces exilés "politiques" jouent au échec dans "l'arrière cour" d'un café de Denfert Rochereau où ils ont créé en 1956 le "club des incorrigibles optimistes". Michel y vient pour jouer au baby-foot et au contact de ce club, il se met aussi aux échecs.

Michel est devenu ami avec Cécile, la soeur de Pierre, amoureuse de Franck. Mais, les uns après les autres, vont s"éloigner de lui.

Camille, lectrice compulsive comme lui, entre dans sa vie par une "collision" entre eux dans la rue, absorbés chacun dans leur lecture. Premier amour d'adolescent...

Et enfin, il y a l'énigmatique Sacha, russe aussi, photographe. Il reconnait les talents de Michel et réussit à lui vendre quelques photos. Mais, Sacha est interdit de séjour au Club, on ne sait trop pourquoi...

Résumer 732 pages en quelques lignes relève du défi. Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi du "suspens" dans ce roman autour de Franck, le rebelle, Sacha au passé incertain en URSS. Et les difficultés de la vie quotidienne pour Michel et sa famille.

A aucun moment l'ennui s'installe. Seul défaut, les vies parallèles qui se croisent de chapitre en chapitre...

Ce livre reste une belle découverte et une lecture passionnante...

Je l'inscris à cette occasion dans le challenge d'Anne (des mots et des notes) :

 

Défi PR1

 

Bonne lecture,

Denis

Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 09:00

 

Les bulles de Claire Castillon (Le livre de poche - mars 2012 - 160 pages)Photo de couverture : Claire Castillon par Christine Tamalet

 

38 nouvelles composent ce recueil paru chez Fayard en 2010 et repris en livre de poche ce mois-ci.

J'ai lu ce livre dans le cadre du :

 

Des prénoms féminins et masculins donnent le titre à chaque nouvelle.

38 voix pour raconter des moments de vie. 38 bulles de personnages qui se parlent à eux-mêmes plutôt qu'aux autres. Maternité, sexualité, solitude, amitiés contrariées, familles désunies, couples en souffrance...

On ne sort pas indemne de chaque texte, car on pourrait être également ces personnages, enfermé dans son monde, envahi par l'incommunicabilité avec les autres.

Par exemple, une femme passe sa vie à s'imaginer qu'on lui prépare une surprise.

Claire Castillon traite avec humour ces vies en manque d'épanouissement. Et puis, ces "bulles" pourraient être aussi celles des bandes dessinées (Claire Castillon l'évoque dans un entretien avec Philippine Cruse.

Je ne suis pas très fan des recueils de nouvelles, ce qui me laisse souvent dubitatif devant de petits textes de 2 ou 3 pages, qui sont capables de retracer une vie en quelques mots. Toutefois, je dois reconnaitre qu'il y a de belles "microfictions", car on est le témoin de ces vies inachevées, en attente de bonheur qui souvent oublie de venir frapper à leurs portes.

Bonne lecture,

Denis

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 12:00

 

Propriétés privées de Pascale Fonteneau

(Actes Sud - collection Actes Noirs) - 190 pages - mars 2010

                                                            --------------------------------------------------------

 

Cette collection est surtout connue pour les auteurs nordiques qui en ont fait son succès : Camilla Lackberg ou Stig Larsson.

Il y a toutefois d'autres auteurs à découvrir tels Pascale Fonteneau.

 

Née en Bretagne en 1963, Pascale Fonteneau vit depuis plus de 30 ans à Bruxelles. Elle a écrit de nombreux ouvrages dans la "série noire" de Gallimard. Ce livre date de 2010 et a retenu l'attention d'Actes Sud.

190 pages pour décrire les perturbations subies par le lotissement des Fleurs, quartier chic non loin d'une banlieue tumultueuse.

Depuis qu'il y a eu quelqes événements violents dans le lotissement et compte tenu que la police ne fait pas son travail de "protection" des citoyens, des patrouilles de nuit sont organisées par certains de ses habitants.

C'est ainsi que Henri Frot est associé à Robert Donnay. Et lors de la patrouille décrite dans ce roman, ils aperçoivent un homme qui s'enfuit. Et ils découvrent dans le coffre d'une voiture un cadavre. Ils vont se décider à faire disparaitre le corps pour ne pas inquiéter le lotissement. 

Deux autres cadavres vont être découverts par la police...

On a là les ingrédients d'un polar traditionnel. Mais l'auteure s'attache, à travers le regard d'Henri, à décrire ces quelques voisins qui se connaissent plus ou moins bien.

Henri est déprimé depuis le départ de son épouse Hélène il y a six mois. Robert, lui, vit avec une "folle". Denis Lassalle, ex militaire, va être une des victimes. Régis Weiss, lui, n'accepte pas cette "milice" de quartier, aidé en cela par le journaliste Rémi Bobet.

Et il y a la voisine énigmatique de Robert, qui a quelques charmes aux yeux d'Henri et qui lui redonne espoir en la vie... Sauf, qu'il y a cette "sale affaire"...

Les chapitres sont découpés selon la cartographie de la ville : Allée des Lupins, Impasse des Freesias, Avenue des Roses-Blanches... Une topographie des déplacements successifs d'Henri...

C'est là un livre étrange où le suspens, l'humour, les fausses pistes se croisent comme ces voitures qui roulent, qui tuent, qui cachent, qui sont abandonnées...

On entre ou non dans cette histoire, mais comme toujours chez Actes Sud, le style est beau et la littérature est au rendez-vous du polar noir...

Bonne lecture,

Denis

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 12:00

 

Salon du livre Paris 2012 : invité d'honneur : le Japon

 

Chaque année, je choisis un éditeur peu médiatique pour y acheter quelques livres

 qui m'intéressent et cette année je suis allé dès mon arrivée au salon

au stand des "Editions Cécile Defaut".

Cela tombait très bien cette année car Cécile Defaut publie

beaucoup de textes autour du Japon.

 

 

 

(Oe Kenzaburo : légendes anciennes et nouvelles d'un romancier japonais

 par Philippe Forest - mars 2012 - 335 pages)

 

Un essai sur l'oeuvre de l'écrivain, prix Nobel de littérature 1994,

complété d'entretiens entre les deux hommes entre 1999 et 2001.

L'achat de ce livre m'a permis de le faire dédicacer par Philippe Forest,

 dont voici une photo prise par Fabienne lors de la dédicace :

 

 

  IMGP8985.JPG

 

  

 

Dans la continuité de cet achat, j'ai acheté un livre de chacun

des deux auteurs japonais qui ont obtenu le prix Nobel de Littérature :

Yasunari Kawabata (1899-1972 Nobel en 1968)

 

 

Kawabata - Mishima Correspondance 1945-1970 - Albin Michel

Préface de Diane de Margerie - 300 pages

( Offert par Fabienne ) 

 

   

Kenzaburo Oe (né en 1935 Nobel en 1994)

Invité d'honneur du salon du livre 2012 que nous avons eu le plaisir

 de voir avant le début d'un débat et que Fabienne a pu photographier

 pour notre plus grand plaisir, car c'est un très grand écrivain, pacifiste,

 plus que jamais antinucléaire depuis le désastre de Fukushima.

 

 

IMGP8991.JPG 

 

   

 

L'auteur raconte dans ce livre la naissance de son fils handicapé,

 sous forme romanesque.

Cet événement a marqué sa vie personnelle, autant qu'Hiroshima

a marqué sa vie de "citoyen".

 

 

Mes autres achats ont été les suivants :

 

 

 

Provocation à la désobéissance - le procès du déserteur

(Editions de Minuit - 1962).

A l'occasion des 50 ans de la fin de la guerre d'Algérie,

 les Editions de Minuit très engagées à l'époque contre la torture

 et cette guerre, rééditent quelques livres dont celui-ci en fac-similé

 des éditions originales.

Ce livre rend compte du procès intenté à Jérôme Lindon pour avoir publié

 le roman "le Déserteur".

Les éditions de Minuit offre ce petit livre pour l'achat d'un livre

 sur la guerre d'Algérie :

 

 

 

Petit détour par la Russie (pour rappel Moscou est l'autre invité du salon,

 mais beaucoup moins "médiatisé") :

 

 

IMGP8914.JPG

 

 

 

 

Les années vingt (Cahiers II : réflexions d'un étudiant) de Varlam Chalamov

(Editions Verdier - Poche - 186 pages)

Ecrit en 1962, par l'auteur qui a publié le très grand livre de témoignage

 sur le goulag : "Récits de la Kolyma".

Les cahiers I n'ont pas été publiés en poche, donc je les acheterai plus tard,

 car le budget livres n'est pas extensible.

 

 

Et pour finir, passage chez Gallimard avec l'achat en folio

de la biographie de Marguerite Duras par Laure Adler (950 pages).

 

 

Pas de littérature contemporaine, certes, et des sujets graves

 comme la guerre d'Algérie et la Russie des années 20.

Mais, voilà, un parcours qui me ressemble aussi quelque part

où littérature et histoire ont une grande place dans mes goûts de lecteur.

Denis

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 11:00

 

 Depuis de nombreuses années déjà ,

je suis une fervante lectrice

des Thrillers victoriens d'Anne Perry.

Comment ne pas se laisser transporter dans l'ambiance

de ces enquêtes menées par l'inspecteur Thomas Pitt ,

aidé de sa tendre épouse Charlotte.

 

Vous trouverez ses romans aux éditions

 10 - 18 GRANDS DETECTIVES

 

Ce fût un bonheur pour moi de la rencontrer

ce vendredi 16 mars au salon du livre de Paris.

 

 

IMGP8980.JPG

 

 

Et je me suis faite dédicacer un de ses livres

que je me suis offert pour l'occasion

" L'égorgeur de Westminster Bridge "

 

 

 

Encore un bon moment de lecture ...

Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 19:40

C'est une tradition depuis plusieurs années, France Culture et Télérama s'associent pour attribuer à l'occasion du salon du livre de Paris un prix littéraire. Deux auditeurs de France Culture et deux lecteurs de Telerama sont associés à la délibération pour attribuer le prix.

Cette année le lauréat est :

 

 

Le dernier contingent d'Alain Julien Rudefoucault

 (Editions Tristram - 502 pages - 24 pages)

 

Le livre a été présenté et commenté cet après-midi sur France Culture en direct du salon du livre à 17h00.

Une émission passionnante pour un livre qui semble l'être tout autant.

L'auteur a l'habitude de travailler avec des adolescents en difficulté et sans tomber dans le "reportage", il raconte l'histoire de plusieurs ados, dans une langue très serrée, proche du langage et des désoeuvrements de ces jeunes.

Je vous renvoie vers l'Express qui a présenté ce livre.

Bonne lecture,

Denis

Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 22:00

 

Quatrième hommage à Hubert Nyssen ce 12 mars 2012 :

 

- L'ampleur du saccage de Kaoutar Harchi par bonheur de lire

 

- Le laquais et la putain de Nina Berberova par Nina du blog de pages en pages

 

- Trouée dans les nuages de Chi Li par Anis du blog litterama

 

- Hommage à Hubert Nyssen et aux éditions Actes Sud par Argali

 

- La fin n'est que le début de Katarina Mazetti par Argali

 

 

Rappel des articles publiés précédemment :

 - Lao Tseu de Lisa Bresner par bonheur de lire  

- Les dames de Saint Petersbourg de Nina Berberova par Nina du blog de pages en pages

- Nina Berberova et Hubert Nyssen par Nina du blog de pages en pages

- La maison où je suis mort autrefois de Keigo Hagashini par Nahé du blog Cosy Corner  

- La soif d'Andréï Guelassimov par bonheur de lire

- Cinq fragments du désert par Rachid Boudjedra et Rachid Koraîchi par Anne

 -  "Le dévouement du suspect X" de Keigo Higashino par Michel du blog serialecteur

- "Le Turquetto" de Metin Arditi, le coup de coeur d'Anne du blog des mots et des notes

- "Plaidoyer pour Eros" de Siri Hustvedt (2 articles sur 2 blogs) ainsi que "La sagesse de l'éditeur" de Hubert Nyssen par Cachou des blogs journal d'un lectrice et les lectures de Cachou  

- "Karnak café" de Naguib Mahfouz par Denis - bonheur de lire  

- "Sunset park" de Paul Auster par Nina

- La princesse des glaces de  Camilla Lackberg par Argali

 

Et pour le 12 avril 2012, ce sera Mimipinson.

Nous avons ainsi l'assurance d'une chaîne ininterrompue jusqu'à avril et nous comptons sur nos amis lecteurs pour continuer la chaîne afin d'atteindre sans encontre la date du 12 novembre où tous les blogs participants proposeront un article sur un livre d'Hubert Nyssen afin de se rappeler qu'il n'a pas été qu'éditeur. Il a aussi été un merveilleux écrivain.

Toutes les collections d'Actes Sud sont les bienvenues, dont Babel la collection de poche de très belle facture, sans oublier la littérature jeunesse...

 

Salut M. Nyssen, à bientôt, pour de nouvelles aventures littéraires...

Bonnes lectures,

Denis

Repost0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 00:05

L'ampleur du saccage de Kaoutar Harchi

 (Actes Sud - août 2011 - 118 pages)

----------------------------

Dans le cadre de l'hommage à Hubert Nyssen que j'organise chaque 12 du mois pendant un an jusqu'au 12 novembre prochain, j'ai lu ce livre à l'écriture majestueuse, selon un style que l'on pourrait presque appeler "style Actes Sud", tellement il va bien avoir l'esprit de la maison : écriture poétique qui sait être violente aussi pour parler "vrai" sans complaisance.

Un style splendide, en tout cas, pour une triste histoire.

4 voix qui racontent cette tragédie : le nom de chaque narrateur est inscrit en tête de chapitre.

Tout d'abord Arezki : il a tué une jeune fille lors d'un soir de fête et s'est retrouvé en prison après l'avoir tuée;

Si Larbi a élevé Arezki et se déclare son ami;

Riddah, directeur de la prison où est interné Arezki;

Ryeb, gardien de prison, va aider Arezki à sortir de prison.

Arezki et Ryeb vont s'enfuir de Paris et rejoindre leur terre natale l'Algérie.

Si Larbi et Riddah partent à leur poursuite. Ces deux-là vuelent retrouver la tombe de Naour, la mère de Si Larbi, avec ce lourd passé qu'ils ont tous les deux participé à un viol collectif dont a survécu Naour, donnant naissance par la suite naissance à un fils...

C'est là que le drame se noue, mais pour ne pas tuer l'intrigue, j'en resterai là.

Vous l'aurez compris, en 120 pages, il se passe beaucoup de choses et violence dans ce livre.

A lire de toute urgence.

On ne coirait pas derrière ce beau visage d'une jeune femme de 25 ans, née en 1987 à Strasbourg, enseignante en littérature et sociologie à la Sorbonne, lire une histoire aussi lugubre.

Elle a publié un premier "roman choc" : "Zone cinglée" (Sarbacane - collection Exprim) en 2009.

Surtout, ne fuyez pas sa belle écriture, prometteuse d'autres livres de grande tenue littéraire.

Bravo encore à Hubert Nyssen de nous avoir donné tant de beaux textes à lire depuis si longtemps. Votre héritage littéraire est immense et on ne se lasse pas d'y revenir, encore et toujours,

 

(Images Internet)

 

Ce soir, je ferai un billet récapitulatif de tous les textes présentés par les amis bloggeurs depuis le début du "challenge - Hubert Nyssen.

Merci de mettre les liens vers votre article de ce jour en commetnaire à cet article, et tous les amoureux d'Actes Sud peuvent nous rejoindre chaque 12 du mois, sans oublier que le 12 novembre 2012, ce sera un liver d'Hubert Nyssen qui sera mis en ligne sur les blogs participants.

Bonne lecture,

Denis

Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:00

 

Juste avant l'hiver de Françoise Henry

 (Grasset - 188 pages - mars 2009)

--------------------------------

Anna, slovaque, est serveuse à Prague. Sa patronne, jalouse de sa beauté et de sa vie qu'elle aurait aimé être la sienne, décide de raconter 20 ans plus tard les quelques mois qu'Anna a passés dans son bar.

Un jeune étudiant Pavel va régulièrement venir au bar et Anna tombe amoureuse de ce jeune homme. Mais, comme nous sommes en 1969, un an après le printemsp de Prague rien n'est simple ici. Et Pavel est recherché par la police pour faits politiques.

Anna tombe enceinte et le jeune homme disparait. Elle a fait entretemps une fausse couche et continue de travailler au bar sans rien faire paraître de sa vie à sa patronne qui est obligée d'inventer quelques moments de cette vie à Prague. Née slovaque, Anne n'est pas très bien vu car Bratislava semble être loin, dans une autre région qui ne souffre pas du communisme comme ici. Et pourtant, elle travaille sans rechigner.

Heinrich, musicien allemand, pianiste de bar apprécie Anna et l'aime en silence, la raccompagnant parfois le soir chez elle, sans rien dire, simplement parce que les rues ne sont pas très sûres à 22h30 à Prague.

Comme il doit entreprendre une tournée de concerts à Paris et qu'il peut être accompagné d'une femme, qui pourrait sa concubine, il lui propose de partir avec lui et Anna accepte.

Anna parle de son voyage à son confident au bar, Thomas, le chef des serveuses et la patronne l'apprend au dernier moment, elle enrage car elle a toujours rêvé de quitté ce pays depuis plus de 20 ans.

L'ambiance de l'oppression et de la suspicion à Prague m'a fait pensé au parcours de Milan Kundera. Elle est très bien restituée sans alourdir ce texte qui se lit avec plaisir tant il est fluide.

 

 

Françoise Henry, née en 1959, est comédienne et auteur de pièces radiophoniques. Ce roman est le 7e qu'elle a publié. Elle a obtenu en 2000 une mission Stendhal à Prague.

Une belle découverte littéraire après avoir lu un article sur le nouveau livre "Plusieurs mois d'avril" que Françoise Henry vient de publier et que "le monde des livres" a présenté récemment.

Bonne lecture,

Denis

Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:00

 

 

 

Charlotte Isabel Hansen de Tore Renberg

 (Le Livre de Poche - 404 pages - Février 2012)

Traduit du norvégien par Carine Bruy

(Première édition Norvège : 2008 - France 2011)

------------------------------

Le jury du prix des lecteurs 2012 continue en mars 2012, comme je l'ai déjà annoncé il y a quelques jours.

J'ai commencé par ce livre "Charlotte Isabel Hansen".

C'est là un deuxième roman de Tore Renberg publié en France.

Qui est Charlotte Isabel Hansen? : la page de couverture du livre permet de répondre à la question : il s'agit d'une fillette de 7 ans. Elle arrive brusquement dans la vie de Jarle Klepp, un étudiant de 24 ans, épris de littérature, occupé à préparer une thèse sur marcel Proust.

Un jour, Jarel reçoit une lettre qui lui demande de faire un test ADN. Et que révèle le test : il est le père d'une petite fille de 7 ans, que sa mère lui envoie car elle part en vacances dans le Sud.

Jarle n'est pas prêt à recevoir cette enfant, mais il n'a pas le choix et il se présente à l'aéroport de Bergen pour accueillir durant 7 jours Charlotte Isabel Hansen.

Et pendant plus de 300 pages nous allons vivre presque heure par heure cette rencontre et tout ce qui va en découler. Jarle, le dimanche soir, ne peut assumer de rester jouer avec sa fille. Alors, il la confie à sa voisine et passe la soirée avec ses amis, s'enivre et revient ivre mort chez lui.

Il va alors prendre conscience que malgré sa vie d'intellectuel mouvementée, il doit "grandir". Sa mère venue en renfort pour l'aider à vivre cette "épreuve" va se prendre d'affection Charlotte et entrainer son fils dans cette "spirale" de la paternité.

Et le temps fort va être le moment de l'anniversaire de Charlotte. Tous les amis de Jarle vont être présents. Tous ces intellectuels vont se masquer pour cette fête, et sortir de leur "monde". Anna, la mère de Charlotte avec qui il a fauté un soir d'ivresse à 17 ans, arrive car elle vient de se séparer de son mari et a envie de partager cet anniversaire avec Charlotte. Les retrouvailles après cette nuit dont Jarle n'a guère gardé de grands souvenirs se font plutôt dans la tendresse...

La semaine va se terminer et il va falloir quitter Charlotte qui s'est montrée attentive, sensible, ici à Bergen, dans une vie qui est devenue la sienne pour quelques heures avec un père non préparé à en être un mais qui s'est laissé attendrir par l'intuition, l'intelligence de sa fille.

Ce livre a été une belle surprise pour moi et un réel bonheur de lecture.

 

Tore Renberg est né en 1972 et a publié un recueil de nouvelles en 1995 "Sleeping Tangle". "Charlotte Isabel Hansen" a obtenu le prix des libraires norvégiens en 2008 et a fait l'objet d'un film

 

 

A découvrir pour entrer dans l'intimité de Jarle Klepp et vivre à ses côtés, ses doutes, ses réflexions...

Bonne lecture,

Denis

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***