Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 10:50


 Des paroles qui sonnent vrai, juste et fort ...




Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 18:10


Petit clin d'oeil à l'article d'Alice , je lui offre celui-ci en toute amitié !


































 

 





En juin 1962, on sort le premier numéro du magazine Salut les copains (SLC), avec Johnny Hallyday en couverture. Ce mensuel à destination des adolescents est le premier du genre en France et devient aussitôt la bible. Il est lancé par Daniel Filipacchi comme prolongement écrit de l’émission radiophonique, diffusée chaque jour sur Europe 1. L’émission radiophonique « Salut les copains » est créée en octobre 1959. Son titre est celui d’une chanson de Gilbert Bécaud. C’est Daniel Filipacchi (qu’on appelle « Daniel » ou « oncle Dan ») qui anime cette émission, elle devient l’émission culte de la jeunesse, et s’impose sur les ondes. On fait écouter des chanteurs connus : Bécaud, Aznavour, Brassens, des morceaux de jazz, Ray Charles et Presley et quelques autres encore. Daniel Fillipacchi veut « copier » les radios américaines qui plaisent tant aux teenagers (adolescents). Le succès venu, l’émission deviendra au début des années 1960 quotidienne. D’une demi-heure, elle passera à deux heures, de 17 heures à 19 heures, l’heure des devoirs à la maison, l’oreille collée au transistor. Salut les copains, établit des hit-parades où les préférences des auditeurs indiquent le classement des chansons du jour. Des sacs postaux entiers arrivent rue François Ier, à Paris, siège d’Europe 1, plus de dix mille lettres par semaine. Parfois la lettre porte la seule mention : « Daniel, Paris ».

Chaque jour, à 17 heures, au retour du lycée ou du collège, tous les garçons et les filles se branchent sur Europe 1. Daniel commence l’émission par : « S-L-C, Sa-lut-les-co-pains ! ». Tous jeunes, tous copains ! Chaque jour, à 17 heures, « SLC » abolit les barrières sociales. Qu’ils vivent dans un quartier chic de Paris ou dans une banlieue populaire, les auditeurs ont l’illusion d’appartenir au même monde. Alors, « Salut », fait Daniel, avant de lancer le disque « chouchou » de la semaine. De temps en temps un jeu : « Allô, c’est Yves Legrand de Vitry-sur- Seine ? Yves, tu gagnes deux disques et un autre petit cadeau sympathique si tu me rappelles le titre de la chanson qui est classée numéro quatre à notre hit-parade. – La Poupée qui fait non. – Par ? – Michel Polnareff ». Et Daniel crie : « Il a gâââââgné ! Oooooooh ! »

Et voilà enfin, en juillet 1962, paraît Salut les copains, le magazine. Sous forme d’une luxueuse revue à la couverture de papier glacé, SLC traite de la vie et de la carrière des idoles de la chanson à travers de longs articles ou des interviews. Les ados attendent avec impatience la parution de chaque édition du mensuel, surtout la publication d’un poster de l’artiste en couverture. SLC publie de temps à autre une nouvelle, d’Edgar Poe ou de Guy de Maupassant, mais priorité est donnée aux idoles et à leurs photos, en couleurs et détachables. Priorité à leurs confidences. Hit-parade et paroles de chansons du moment, horoscope et courrier complètent cette ode aux idoles. Le magazine n°1 des jeunes est bientôt rejoint par son équivalent féminin, Mademoiselle Âge tendre.

En avril 1968, Europe 1 arrête « SLC ». « Salut les copains » a fait son temps.


.






Nous voilà en 2009 , mais on n'a pas oublié le bon temps de SLC SALUT LES COPAINS !!!




 



Repost0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 13:39













Cette chanson , ces paroles me touchent au plus profond de mon être et je sais que " mon autre "
sera elle aussi , très émue d' écouter cette chanson!
" Vive l'amitié ! "

 
Repost0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 15:41

                                            

Ces belles paroles d'amitié , je les dédie à tous mes ami(e) s des Blogs  car l'amitié pour moi est un carrefour des avenues qui ont pour noms : la tolérance , l'écoute, le partage et l'affection!

 Merci d'exister , merci d'être vous , tout simplement !









Bernard Sauvat - L'Amitié ( 1974 )

 
L'amitié c'est pour moi un paysage
Où tu viens effacer mes petits nuages
L'amitié ce n'est pas un feu de bois
Ce n'est pas une tape dans le dos
L'amitié c'est toi qui ne réclames pas
Ce qu'un jour tu m'as donné

(en chœur)
L'amitié c'est pour moi un paysage
Où tu viens effacer mes petits nuages
L'amitié ce n'est pas un feu de bois
Ce n'est pas une tape dans le dos
L'amitié c'est toi qui ne réclames pas
Ce qu'un jour tu m'as donné

Je me suis
Regardé
Aujourd'hui
Dans ma glace
Il y a
Un peu de chagrin sur ma vie
Devinez
Qui vient l'enlever ?

L'amitié c'est pour moi un paysage
Si tu veux, tu viens et on partage
L'amitié ce n'est pas un feu de bois
Ce n'est pas une tape dans le dos
L'amitié c'est toi qui ne réclames pas
Ce qu'un jour tu m'as donné

Un matin
En hiver
Te voilà
Seul au monde
Tu sais bien
Que tu peux t'appuyer sur moi
Je serai
Toujours là pour toi

L'amitié c'est pour moi un paysage
Si tu veux, tu viens et on partage
L'amitié ce n'est pas un feu de bois
Ce n'est pas une tape dans le dos
L'amitié c'est toi qui ne réclames pas
Ce qu'un jour tu m'as donné

Lalala lalala la lalala la
Lalala lalala la lalala

Lalala lalala la lalalalala
Lalala lala lala
Lalala lalala la lalala la
Lalala lalala la lalala

Lalala lalala la lalalalala
Lalala lala lala


Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 07:00
                                     



                                                    

 











La vie c'est quelque chose de très fort et de très beau...


Fabienne

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***