Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 20:11
Le cinquième hiver du magnétiseur de Per Olov Enquist (Actes Sud)

Le cinquième hiver du magnétiseur de Per Olov Enquist

(Oeuvres romanesques tome 1 - Thésaurus - Actes sud)

(186 pages pour ce roman)

 

Traduit du suédois par Marc de Gouvenain et Lena Grumbach

(1976 pour Flammarion)

 

Titre original : Magnetisorens Femte Vinter (1964 - Stockholm)

---------------------------------------------

Ce roman est le troisième de Per Olov Enquist (né en 1934) et le premier traduit en français. Marc de Gouvenain et Lena Grumbach (suédoise qui fut l'épouse de Marc) ont traduit les principaux auteurs suédois connus en France y compris les polars Actes Noirs.

 
 

Friedrich Meisner est magnétiseur mais il a régulièrement des soucis avec les uns ou les autres. En ce "cinquième hiver" les soucis continuent. Il a été emprisonné dans une grotte, encerclé par six habitants du village qui ne le lâchent pas. Toutefois un des hommes dit le tisserand s'enfuit avec lui. Ils rencontrent deux femmes  la mère et la fille. Elles ont fuit la ville sous l'emprise de la peste. Et tous quatre cherchent une ville d'accueil. On est fin 1793.

Mais très vite Meisner s'enfuit avec le tisserand laissant les deux femmes à leur sort. Il est habitué à changer de lieux et d'amis très rapidement.

Et ils arrivent à Seefond. Tout le monde sait qui est ce Meisner. Et l'un des médecins de la ville, le docteur Selinger lui présente sa fille Maria aveugle depuis qu'elle a été violée à l'âge de dix ans. 

Meisner entreprend de soigner Maria par magnétisme. Elle dit avoir confiance en lui bien qu'il raconte qu'il a échoué à Vienne avec une pianiste aveugle mais ses parents avaient fait arrêter les séances avant terme. Et après avoir été magnétisée elle montre du doigt Meisner comme si elle voyait.

Et en effet le traitement a été efficace. Selinger se met au service du magnétiseur en tant que contrôleur scientifique et la population est ravie et vient massivement se faire soigner par Meisner. Maria, elle, n'est pas si ravie que cela de voir ce monde.

Meisner traite une jeune femme et quand il se retrouve seul avec elle dans la nuit il la "viole" tout en douceur !

Un homme, lui, est mort pendant le traitement et Meisner avec le tisserand l'ont ramené chez lui disant à la logeuse qu'il était très fatigué pour masquer l'homicide involontaire.

Et puis nouveau miracle avec une femme souffrant d'une grossesse extra utérine, le bébé mort étant resté dans le corps de sa mère. Elle évacue des bouts de chair et d'os en lien avec la magnétisme de Meisner. Mais Selinger et son ami Steiner se rendent compte qu'il y a quelque chose qui cloche. Il y a donc supercherie !

On peut comprendre que les difficultés vont reprendre pour Meisner...

 

On aura compris que Meisner a beaucoup à voir avec Mesmer (1734 - 1815). L'auteur nous dit en fin de roman : "Il est impossible d'expliciter nombre de documents sur Friedrich Meisner ; ils furent créés et cessèrent d'exister du fait même de ce roman sur lui. Quelques traits seulement peuvent faire penser à Franz Anton Mesmer. Un des cas relatés ici, le cas Keiser, repose cependant en partie sur des faits authentiques. On le trouve mentionné dans un journal de médecin datant de 1921 et tenu par un adepter de Mesmer, le docteur P.G. Gederschjöld".

 

Pour en savoir plus sur Mesmer, son baquet et son magnétisme :

 

http://medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/mesmer.html

 

Un roman sur base historique qui fait alterner un narrateur extérieur et le journal du médecin Selinger. Le lecteur est happé par cette histoire entre vérité scientifique et charlatanisme ! On croit ou on ne croit pas ! C'est bien là l'alternative. L'auteur ne semble pas prendre parti laissant l'homme de science qu'est Selinger de prendre ses responsabilités de médecin pour savoir quoi penser, troublé qu'il a été en voyant sa fille retrouver la vue !

 

Per Olov Enquist se lit très facilement dans ce roman, ce qui n'est pas toujours le cas, car son roman suivant "Hess" est de style très "nouveau roman" et n'est pas du tout facile à suivre et à comprendre : comment s'emparer de la personnalité de Rudolph Hess ? Exercice très original quand il est vu par Enquist, mais non convainquant pour le lecteur.

 

Un auteur qui a écrit un très beau livre "Blanche et Marie", sur Marie Curie. Comme quoi il aime les personnages historiques et au long de sa longue carrière commencée au début des années 60, il a su les aborder de manière très différente, selon les thèmes et les époques.

 

Bonne lecture,

Denis 

 
 
 
Livre lu dans le cadre du "Challenge Nordique" animé par Marjorie Littérature et que vous pouvez retrouver sur Facebook.
 
 

 

Le cinquième hiver du magnétiseur de Per Olov Enquist (Actes Sud)
Le cinquième hiver du magnétiseur de Per Olov Enquist (Actes Sud)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

miriam 17/08/2016 18:03

je découvre ton blog, j'y reviendrai! pour l'instant ma PAL est bien chargée entre voyages et challenges, je passe pour la lecture tout en notant pour au cas où ...au hasards de la bibliothèque

Denis 17/08/2016 21:34

On en est tous là. Beaucoup de tentations et loin d'avoir le temps de lire tout ce que l'on voudrait lire.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré