Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 17:42
Les oubliés de la Somme par Pierre Miquel (Texto)

Les oubliés de la Somme de Pierre Miquel

(Tallandier - collection Texto - 286 pages - 2013)

Première édition Tallandier : 2002

---------------------------------------------------

 

Voici le plan du texte en 1 introduction, 5 chapitres et 1 conclusion :

 

Un carnage enterré

Dès 1915, un projet d'offensive sur la Somme est envisagé mais il faut convaincre les anglais d'y participer ce qui est acté le 14 février 1916 à effet au 1er juillet, une semaine avant que l'armée allemande conduite par Falkenhayn n'attaque Verdun. Joffre sait que l'allemand tout comme lui prônent la guerre d'usure.

La dure bataille de Verdun oblige à repenser celle à venir de la Somme. Sir Douglas Haig est l'interlocuteur britannique pour la préparation de l'offensive. Il se montre plutôt conciliant dès lors où les demandes françaises sont raisonnables.

Comme il faut à tout prix soulager le front de Verdun, la "diversion" sur la Somme enverra des troupes allemandes ici.

 

1/ Le soleil rouge de juillet

Un front de 40 kms (au lieu des 70 prévus pour cause de bataille de Verdun) s'ouvre le 1er juillet avec en première ligne les britanniques et le résultat est plus que décevant dès le premier jour où l'on dénombre de nombreuses pertes dans les deux camps.

 

2/ L'attaque du général français

Emile Fayolle avait bien prévu ce qui s'est produit dans les premiers jours. Il privilégie l'artillerie qui doit d'abord tirer afin de sécuriser ensuite au maximum l'intervention de l'infanterie.

Au dix juillet 20 000 morts côté français et 120 000 côté anglais. Beaucoup trop mais la stratégie de Fayolle a plutôt réussi aux français.

Juillet se solde par un statu quo. Trop de morts pour rien avec une mauvaise météo qui plus est. L'artillerie allemande a été renforcée en fin de mois en provenance de Verdun. Seule victoire des alliés !

 

3/ Le grignotage d'août

Pas de grandes offensives en août. Uniquement des attaques régulières. Les armées ont besoin de se reformer. Hindenburg remplace Falkenhayn.

L'aviation déjà active pour les repérages prend de l'importance. Et une nouvelle arme fait son apparition grâce aux anglais : Le char.

Chacun des camps envisage la suite des opérations avec le moins de pertes humaines possibles. Une vraie gageure dans le contexte des débuts de la bataille !

 

4/ Les massacres de septembre

Le piétinement continue. L'aviation réussit à déstabiliser les allemands mais ils consolident leurs positions.

La grande offensive prévue pour le 15 septembre n'est engagée que par les anglais avec l'envoi des chars nouvelle arme qui déstabilise les allemands le temps qu'ils trouvent le moyen avec leur artillerie d'arrêter leur avancée et de les rendre inutilisables.

Le manque d'organisation et de complémentarité des armes (avions et batteries) entre autres ont été la cause de morts pour rien puisque l'avancée est quasiment nulle.

 

5/Les prolongations sur terrain lourd

Il faut poursuivre en octobre et novembre pour espérer une victoire devant l'opinion et le pouvoir. Mais Verdun reprend toute son importance car il faut reconquérir le fort de Douaumont entre autre.

Novembre et décembre voient essentiellement les anglais continuer les hostilités contre les allemands. Anglais et français s'entendent pour une nouvelle attaque d'envergure en février 1917.

 

Les raisons d'un oubli

Guerre d'usure pour impliquer les alliés anglais dans le conflit mondial et plus encore alléger le nombre d'Allemands sur le terrain de Verdun où l'état français veut montrer qu'il saura reconquérir les lieux abandonnés aux allemands.

 

 

Encore une belle boucherie pour rien pendant plus de 4 mois. Encore une fois, c'est l'occasion de réfléchir sur l'horreur de la guerre sous toutes ses formes. Avec cette "grande guerre", on n'est pas très loin du "crime contre l"humanité", mais le concept n'existait pas encore !

 

Ce livre est très technique, car il suit de près les événements. Toutefois, vous aurez pu voir avec le résumé que j'en ai fait que l'on apprend beaucoup sur cette bataille de la Somme.

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

 

 

Partager cet article

Published by DENIS - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré