Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 17:07
Sale temps pour le pays de Michaël Mention (Rivages/Noir)

Sale temps pour le pays de Michaël Mention

(Rivages/noir - inédit - août 2012 - 270 pages)

---------------------------------------------

Il ne faisait pas bon d'être jeune femme ou prostituée à Leeds, Manchester, Huddersfield, Sunderland ou Bradford entre janvier 1976 et janvier 1981, 5 ans pendant lequel a sévi un serial-killer. Il a tué ou blessé plus de 10 jeunes femmes.

 

Partant de ce "fait divers" réel, Michaël Mention précise qu'il a changé les noms des victimes et des enquêteurs, mais en gardant les circonstances des décès et le déroulement de l'enquête.

C'est clair que 5 ans pour arrêter le tueur et autant de meurtres ce n'est pas glorieux pour la police anglaise.

 

Disons d'entrée que Michaël Mention nous plonge dans le contexte historique de cette affaire avec beaucoup de pertinence. Un peu comme des flashs TV, il nous donne les quelques informations sur la vie politique de l'époque. N'oublions pas que c'est l'époque où Margaret Thatcher devient premier ministre alors que les travaillistes sont en pleine déconfiture.

Et l'auteur nous donne également une "bande son" de la musique de l'époque.

 

On est ainsi transporté dans cette Angleterre là avec "armes" et "bagages".

 

Le directeur du journal Mirror de Manchester, Dennis Vaughn reçoit une lettre signée Jack l'éventreur. On est en 1976 et c'est le retour de ce tueur ! Ainsi le 20 janvier 1976 avait été tuée une prostituée occasionnelle Emily Oldson.

C'est alors que le rapprochement est fait avec un précédent meurtre assez similaire d'une prostituée. Et c'est George un flic chevronné qui se doit d'aller enquêter à Leeds.

Un an plus tard une troisième jeune prostituée est assassinée. On commence à parler d'un tueur en série. Un journal parle alors de "l'éventreur du Yorkshire".

Quatrième meurtre et cette fois c'est le détective privé Mark Burstyn qui découvre le corps.

Une jeune fille de 16 ans a été tuée par le même meurtrier mais il a changé de cibles. La victime suivante a survécu. Un espoir ! Elle accepte de parler et de décrire ce qu'elle a vécu. Heureusement elle a pu lui arracher le marteau qui l'aidait à tuer ses victimes.

L'enquête ne mène une nouvelle fois à rien et une nouvelle victime est découverte en août 1977.

Après la huitième victime le tueur envoie une lettre à George lui disant qu'il veut écumer la région des "putes". Il s'excuse pour la jeune qui n'était pas de ce milieu et confirme qu'il va continuer à tuer avec quelques surprises et signe Jack l'éventreur.

Et l'on arrive au 22 mars 1979 avec reprise mot pour mot du premier chapitre du roman. C'est là une des originalités du roman.

Peu après George est introuvable alors que Jack lui a écrit une nouvelle lettre et qu'une neuvième victime la deuxième non prostituée vient d'être découverte. Seulement la femme de George est décédée de son cancer et il s'est éloigné de tous. Il accepte de reprendre l'affaire mais de chez lui en relisant tous les dossiers. Et il en conclut que le suspect principal est ...

 

Vous en saurez bien plus en lisant ce roman de belle facture, prenant et si bien écrit. Il n'y a pas un mot de trop.

Chaque début de chapitre nous indique la date, voire l'heure et le lieu de l'action ce qui permet de suivre sans faille l'enquête et le fil des événements.

Bonne lecture,

Denis

 

Sale temps pour le pays de Michaël Mention (Rivages/Noir)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré