Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:18
La brigade du rire de Gérard Mordillat (Albin Michel)

La brigade du rire de Gérard Mordillat

(Albin Michel - août 2015 - 528 pages)

-------------------------------------------------

Etrange livre que celui-ci où l'on kidnappe un journaliste économique pour le mettre face à ses idées en le faisant travailler aux cadences et au salaire qu'il propose pour sauver le pays de la concurrence chinoise.

 

Pierre Ramut a écrit"la France qui bouge" et un soir la belle Anne -Sophie le croise et lui fait dédicacer son livre qu'elle dit avoir adoré d'ailleurs elle a d'autres exemplaires dans sa voiture. Il la suit ravi et elle le conduit pendant ce temps à son rendez-vous .

Kowalski dit Kol a été licencié et en ce jour de neige il se rend à un rendez-vous où il va revoir tous les copains de l'équipe de handball après tant d'années. Une bonne chose? Pas sûr!

L'enfant-loup, lui, est devenu garagiste dans le nord. Et Dylan prof d'anglais.

Tous trois se connaissent depuis le collège et ont été les "trois mercenaires" du handball notamment. Dylan veut écrire leur histoire et celle du club mais il n'y arrive pas. C'est pourquoi il les a tous invités. Sinon, il est heureux depuis qu'il partage sa vie avec deux soeurs Dorith et Muriel.

Kol se montre soucieux alors qu'il est à trois mois de ses fins de droit. Mais son militantisme syndical nuit fortement à ses recherches. Il voit régulièrement Betty une ancienne de l'imprimerie mais elle est mariée avec deux enfants et lui n'a pas grand chose à lui apporter sauf de coucher avec elle. Zac arrive puis Rousseau et Hurel. L'équipe sera au complet avec Bob le goal. C'est sa compagne Victoria qui arrive et explique à Dylan que Robert s'est suicidé il y a trois mois.

Kol lit un édito de Pierre Ramut cet homme hostile au monde ouvrier qui semblait heureux que l'imprimerie ait fermée non rentable à cause des ouvriers trop laxistes.

Victoria et Isaac seront dans le même jury que Ramut au Touquet. Ils ont alors l'idée de le kidnapper et de le faire travailler selon ses intentions. Tous sont unanimes pour créer "la brigade du rire".

Dans le bunker qui servira à faire travailler Ramut, Kol et Victoria sont pris d'une brutale envie de faire l'amour.

Le kidnapping a réussi au Touquet avec la fausse Anne Sophie, en fait Dorith déguisée. Arrivés au bunker ils expliquent tout à Ramut qui proteste mais n'a pas le choix.

Ramut refuse de travailler donc il n'aura pas de nourriture. Il essaie de défendre ses convictions contrées immédiatement par ses kidnappeurs.

La police a été alertée de sa disparition et sa femme continue à coucher sans émois avec un autre journaliste de son journal "Valeurs françaises", Alex.

Le week-end tous se retrouvent avec leurs femmes ou amies. Ils font même un match de handball avec les jeunes du club. La revanche est du même acabit: les anciens perdent.

Betty a trouvé un emploi de nuit dans un restauroute et elle s'est aussitôt liée avec Jacky qui travaille avec lui et elle partage son lit quand il n'y a plus de clients.

Hurel a des soucis dans ses affaires et des problèmes de financement.

Quant à Ramut, il est arrivé au terme de son premier mois de travail et reçoit 76 € nets de charges, loyer et nourriture. Il n'a aucune notion de la rude vie d'un smicard assurément.

La vie de chacun continue en grandes transformations pour Kol au regard de sa liaison avec Victoria; pour Zac dont sa vie ressurgit d'abord avec sa rencontre avec sa fille israélienne inconnue de lui puis en retrouvant en Israël celle qu'il a aimée, mère de Rachel et qui veut rentrer en France depuis que son mari est mort.

 

Par touches successives on suit ainsi la vie de chacun. Qu'adviendra-t-il de Ramut? Oublié du monde réel ? Relâché par ses ravisseurs ?

Et la bande des 7 va suivre de nouveaux chemins.

Ce livre, bien que long avec ses plus de 500 pages, se lit bien , avec plaisir. L'humour n'est pas oublié? Ce qui pose problème tout de même, c'est une certaine mysoginie où les femmes sont là pour assouvir leurs besoins sexuels et ceux de leurs compagnons. Le "social politique" est un peu daté : le livre aurait pris bien plus de sens si l'auteur l'avait situé dans les années 1970. Mais parler aujourd'hui avec les idées et les pensées du temps de la jeunesse de cette équipe de handball, c'est marquer qu'ils n'ont pas évolué dans leurs pensées.

A lire tout de même si le livre passe entre vos mains.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré