Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 18:39
Lire de la poésie : de A à Z... (50/50) : Camus poète...

Comment mieux terminer cette année "poésie" en 50 poèmes, sans lire un poème d'Albert Camus paru en inédit dans la pléiade de 1965 :

 

                     POEME SUR LA MEDITERRANEE

 

                                            I

 

                  Au vide regard des vitres, le matin rit

De toutes ses dents qu'il a bleues et brillantes,

                 Jaunes, vertes et rouges ; aux balcons se bercent les rideaux.

Des jeunes filles au bras nus étendent du linge.

                 Un homme, sur une fenêtre, la lunette à la main.

 

                 Matin clair aux émaux de la mer

                 Perle latine aux liliales lueurs :

                 Méditerranée.

 

                                         II

 

Midi sur la mer immobile et chaleureuse

M'accepte sans cris : un silence et un sourire.

          Esprit latin, Antiquité, un voile de pudeur sur le cri torturé !

Vie latine qui connaît ses limites,

Rassurant passé, oh ! Méditerranée !

Encore sur tes bords des voix triomphent qui se sont tues,

         Mais qui affirment parce qu'elles t'ont niée !

 

         Enorme et si légère,

Tu assures et satisfais et murmures l'éternité de tes minutes,

     Oh ! Méditerranée ! et le miracle de ton histoire

         Tu l'enfermes tout entier

Dans l'explosion de ton sourire.

          Inaliénable vierge, à chaque heure son être se conçoit dans des êtres        déjà  faits.

          Sa vie renaît en nos douleurs.

Elle s'envole ! et de quelles cendres - en lumineux phénix !

           Méditerranée ! ton monde est à notre mesure,

L'homme à l'arbre s'unit et en eux l'Univers se joue la comédie

           En travesti du Nombre d'Or

De l'immense simplicité sans heurts jaillit la plénitude,

           Oh ! nature qui ne fais pas de bonds !

De l'olivier du Mantouan, de la brebis à son berger,

Rien que l'innombrable communion de l'immobilité.

Virgile enlace l'arbre, Mélibée mène paître.

                                  Méditerranée !

Blond berceau bleu où balance la certitude,

Si près, oh ! Si près de nos mains,

Que nos yeux l'ont caressé et nos doigts l'ont délaissé.

 

                                             III

 

Au soir qui vient, la veste sur l'épaule, il tient la porte ouverte -

Léché des reflets de la flamme, l'homme entre en son bonheur et se dissout dans l'ombre.

Ainsi ces hommes rentreront en cette terre, sûrs d'être prolongés,

            Epuisés plutôt que lassés du bonheur d'avoir su.

Aux cimetières marins, il n'est qu'éternité.

Là, l'infini se lasse aux funèbres fuseaux.

La terre latine ne tremble pas.

Et comme le tison détonant tournoie dans le masque immobile d'un cercle, Indifférente, l'inaccessible ivresse de la lumière paraît.

 

           Mais à ses fils, cette terre ouvre les bras et fait sa chair de leur chair,

Et ceux-ci, saturés, se gorgent de la secrète saveur de cette transformation - lentement la savourent à raison qu'ils la découvrent.

 

                                              IV

 

         Et bientôt, encore et après, les dents, les dents bleues et brillantes. Lumière ! Lumière ! c'est en elle que l'homme s'achève.

Poussière de soleil, étincellement d'armes,

        Essentiel principe des corps et de l'esprit,

En toi les mondes se polissent et s'humanisent,

En toi nous nous rendons et nos douleurs s'élèvent -

 

        Pressante Antiquité

Méditerranée, oh ! mer Méditerranée !

Seuls, nus, sans secrets, tes fils attendent la mort.

La mort te les rendra, purs, enfin.

 

Albert Camus - 1933

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by DENIS - dans ALBERT CAMUS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré