Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 17:11
Les empreintes du diable de John Burnside (Métailié)

Les empreintes du diable de John Burnside

(Métailié - bibliothèque écossaise - janvier 2008 - 220 pages)

Traduit de l'anglais (Ecosse) par Catherine Richard

Edition originale :The Devil's Footprints (2006)

--------------------------------------------------

Troisième roman traduit de l'auteur écossais John Burnside, né en 1955, dans la collection "Bibliothèque écossaise" dirigée par Keith Dixon aux éditions Métailié. L'auteur est avant tout poète et nouvelliste.

 

Ce livre m'a vraiment plu et j'en fais assurément un de mes coups de coeur. J'ai aimé le style, la narration toujours juste du narrateur, Michael, faite de digressions, d'analyses de sa vie et de ses états d'âme. Il a compris qu'il est voué à la solitude même s'il a été amoureux, marié. Son argent hérité de ses parents lui a permis d'avoir une vie "facile", l'incitant à vivre sur lui-même au risque d'en souffrir et de vouloir en sortir.

 

Une légende dit qu'un jour de neige il y eut des empreintes qui étaient celles du diable.

Et il y a un an Moira s' est tuée avec ses deux fils dans sa voiture. Elle avait été la première petite amie de Michael.

C'est Mrs K sa femme de ménage commère au possible qui lui donne les détails concernant cette tuerie. Moira pensait que son mari et ses deux fils incarnaient le diable alors que sa fille aînée Hazel peut-être née d' un autre père avant le mariage devait être protégée. Elle l'a alors laissée sur un bord de route avec des vêtements et de l'argent avant de se tuer avec ses deux fils.

Hazel était comme somnambule quand la police l'a trouvée sur la route. Etrange se dit Michael car lui aussi l'a été mais seulement de nuit et jusqu'à la mort de son tortionnaire. Et s'il était son père?

Michael se souvient des relations compliquées qu'il a eu enfant avec Malcolm Kennedy un élève de sa classe, frère de sa future petite amie Moira, dont il était le bouc émissaire. Michael devait lui donner de l'argent, de la nourriture et Malcolm n'hésitait pas à le frapper. Il n'en a parlé à personne et un jour il a croisé une vieille femme Mrs Collings. Elle lui a conseillé d'observer Malcolm et de ne plus avoir peur de lui. Et un jour il a réussi à le faire tomber dans un trou profond rempli d'eau pour qu'il ait peur à son tour, sans penser que cela pourrait tourner au drame.

Michael et ses parents avaient été mal accueillis en arrivant à Cockburn et un jour quand Michael avait neuf ans ils sont donc partis un peu plus loin à Whitland.

Et alors que Michael avait 19 ans, sa mère a été tuée sur la route par un chauffard. Il a cessé son amour pour Moira. Le père mort il se retrouve seul avant d' épouser très vite Amanda. Et brusquement leur amour est devenu comme une grande amitié chacun vivant dans son propre univers intérieur surtout que lui ne travaille pas et s'enferme sur lui-même. Amanda le lui reproche.

Il sent que sa vie doit changer. Il s'intéresse alors à Hazel, la suit et elle s' en aperçoit. Alors un jour elle l'aborde et depuis régulièrement ils se parlent.

Et puis un jour elle lui dit qu'elle veut partir et il lui répond que lui aussi voudrait changer de vie. Alors ils partent en voiture ensemble. Il sait qu'il risque sérieusement d'être arrêté pour détournement de mineurs mais il prend le risque malgré tout heureux d'être avec elle.

 

L'auteur suit pas à pas les questionnements et les tourments de Michael, depuis ce temps où il a été intrigué par les empreintes du diable sur la neige. Cette image d'ailleurs revient à la fin du roman, comme si la boucle était bouclée après avoir revu toute sa vie au fil des jours et des souvenirs, le suicide de Moira avec ses fils servant de détonateur. Hazel est et restera la grande énigme qui traverse également le livre.

Un livre méditatif et en même temps très "actif" avec les images fortes que sont les relations difficiles avec tous les êtres qui ont fait sa vie : ses parents, Moira, Malcolm, Mrs Collings, Amanda et Hazel... Un être en errance intellectuelle... dans ce petit port de Coldhaven, le seul univers qu'il a connu...

 

Bonne lecture,

Denis

 

Livre lu dans le cadre du "mois killtissime" organisé par Cryssalda Collins

Les empreintes du diable de John Burnside (Métailié)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Cryssilda 28/12/2015 19:14

Je pense que c'est le deuxième roman que j'ai lu de Burnside et j'avais adoré son style. J'avais trouvé qu'il rendait bien l'atmosphère, la nature, les élèments.
Merci pour ton billet ! Et désolée d'être siiiii en retard avec ma lecture !

Denis 29/12/2015 19:12

J'ai vraiment beaucoup aimé le style, la narration très pertinente. Bref, un vrai bonheur de lecture.

Philippe 26/12/2015 19:15

Bonjour,

Je viens d'achever un roman fantastique (Innerlands - L'éveil) qui s'apparente à un univers aussi étrange que celui de la trilogie divergente, Hunger Games ou encore Labyrinthe.
Fantastique sans être irréel.
Je serais heureux de vous inviter à faire un tour sur mon blog "http://innerlands.over-blog.com/".
Vous pourrez y découvrir le synoptique du livre 1, ainsi que le prologue. Vos commentaires seront bien sûr les bien venus.
à bientôt peut-être.

yueyin 20/12/2015 18:12

Quel auteur ce Burnside et quelle plume :-)

Denis 20/12/2015 21:02

Ah oui j'en redemande. Vraiment excellent.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré