Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 21:35
Bonjour tristesse de Françoise Sagan (Julliard)

Bonjour tristesse par Françoise Sagan (Julliard - 188 pages - 1954)

Prix des critiques 1954

------------------------------------------------------

Françoise Sagan née en 1935 a 19 ans au moment où elle publie ce premier roman. Son héroïne Cécile a étrangement 17 ans et est issue comme son auteur de la bourgeoisie parisienne. Elle a également échoué à son baccalauréat. Encore un point commun.

Aujourd'hui, on appellerait cela de l'auto-fiction, terme inconnu en 1954.

Autant que je dise tout de suite que j'ai horreur de ces milieux bourgeois où la fête, l'alcool et le "m'as tu vu" est de rigueur. Où l'insoucience est de rigueur (si l'on peut parler de rigueur). C'est dire que je suis entré avec réticence dans ce roman et dans l'univers de Françoise Sagan.

Mais, quand j'ai lu que le titre du roman venait d'un vers de Paul Eluard

Adieu tristesse

Boujour tristesse

(La vie matérielle)

je me suis dit qu'il y avait un intérêt à lire ce roman. Il faut bien des critères pour avoir envie d'entrer dans un livre.

Et là j'ai découvert une jeune adulte en pleine recherche de son "moi" (ou son égo), prête à tout pour sauver le "couple" formé avec son père, au risque de se montrer retorse, sans toutefois avoir la force de caractère d'aller jusqu'au bout de ses "perversités". C'est là que l'on voit qu'elle n'est pas mature et qu'elle doute.

 

Alors voici l'intrigue du roman qui permettra de mieux comprendre le jeu de Cécile :

 

Cécile, 17 ans, est orpheline de mère et passe des vacances en bord de Méditerranée avec son père et son amie Elsa. Le soir le père annonce qu'il a invité Anne la meilleure amie de la mère de Cécile, laquelle a tenu un temps un rôle de mère pour elle.

Elle a fait de la voile avec Cyril et ressenti ses premiers émois pour lui. Anne arrive surprise qu' Elsa soit là et la première soirée se passe bien. Cécile se rappelle alors la vie frivole et mondaine où son père l'a entraînée à Paris.

Étonnant trio pour Cécile: Un séducteur (le père), une demi-mondaine (Elsa, frivole et plutôt "bête") et une femme de tête (Anne, toujours sérieuse et intelligente dans ses réflexions et ses attitudes). D'ailleurs Anne voudrait que Cécile travaille pour obtenir l'examen raté de juin.

Trois semaines de bonheur où Anne se montre polie avec Elsa.

Ils partent un soir danser et Cécile surprend son père enlacé avec Anne dans sa voiture. Quand elle revient auprès d'Elsa celle-ci a tout compris et dit qu'elle partira demain. Cécile sent un mal-être en elle. Et dès ce matin là son père et Anne annoncent qu'ils vont se marier. Cécile dit que c'est une bonne idée mais très vite elle comprend que sa vie ne sera plus la même car déjà Anne a demandé à Cécile de ne plus voir Cyril qu'elle a surpris un peu trop embarqués dans leur amour et elle lui a fait travailler une phrase de Bergson.

 

Comment faire échouer ce mariage? c'est tout l'art de la deuxième partie du roman que je tairai pour laisser un minimum de suspens à ceux et celles qui ne l'ont jamais lu.

 

Jeu pervers de la séduction, du mensonge, de l'imagination débordance chez une jeune fille de 17 ans... On aurait pu être dans du Sade soft si Cécile avait été courageuse et téméraire...

 

Tout le talent de Françoise Sagan est dans l'étude psychologique de son personnage principal qui dit "je" et qui est indéniablement le double de l'auteur. On se prend à "jouer" avec Cécile et à entrer dans ce drame bourgeois bien estampillé "années 1950", au temps où l'on pouvait croire que l'argent coulait à flot et que les belles voitures seraient la manière de "bruler" la vie à l'image d'un Roger Nimier, auquel j'ai souvent pensé en lisant "Bonjour tristesse".

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

(Lecture faite dans le cadre de lectures communes autour de Françoise Sagan organisé par Lou de libellus)

 

 

Bonjour tristesse de Françoise Sagan (Julliard)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

LillyCat 24/10/2015 08:23

Ça fait des années que je veux le lire !!
Merci pour ton avis :)

Denis 24/10/2015 20:29

Il faut le lire assurément pour replonger dans l'époque et dans l'univers des bourgeois de l'époque.

Anis 19/10/2015 12:29

Oui, c'est possible. Je viens du monde ouvrier aussi et cette futilité est pour moi exaspérante. Mais à l'époque ce qui m'avait séduite est je crois, la liberté nouvelle de la jeunesse. Mais bon c'est très loin.

Denis 19/10/2015 21:00

En effet, vu sous l'oeil de la liberté des jeunes ce livre est innovant.

anis 18/10/2015 22:25

J'avais beaucoup aimé le livre de Sagan lorsque j'étais jeune. Je ne sais pas ce que j'en penserais aujourd'hui...

Denis 19/10/2015 10:21

J'ai modérément apprécié sans doute parce que je déteste le monde qu'elle décrit. Mes origines ouvrières en sont sans doute la cause.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré