Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 18:56
La pluie avant qu'elle tombe de Jonathan Coe (Folio)

La pluie avant qu'elle tombe de Jonathan Coe (Folio - 268 pages)

Traduit de l'anglais par Jamila et Serge Chauvin

Titre original : The rain before it falls (2007)

Première édition française Gallimard 2009)

-------------------------------------------------------

 

L'auteur précise dans une note liminaire : "Le titre de ce roman est emprunté à une composition de Michael Gibbs. La description de la musique de Catharine s'inspire du travail de Theo Travis sur son album Slow Life."

 

Dernière phrase du livre : "Ce qu'elle espérait trouver n'était qu'une chimère, un rêve, une chose irréelle : comme la pluie avant qu'elle tombe".

 

Et bien sûr, il est rappelé à une enfant dans le livre que l'on ne peut pas nommer pluie l'eau quand elle n'est pas encore tombée puisqu'elle n'est pluie que quand elle tombe.

 

---------------------------------------------------------

 

 

Gill apprend la mort de sa tante Rosamond. Elle se rend à l'inhumation et est informée qu'elle fait partie des trois héritiers mais il faut retrouver Imogen qu'elle n'a vue qu'une fois il y a plus de vingt ans. L'enfant d'alors était aveugle.

Gill inspecte la maison, seule, découvre les cassettes dont lui a parlé la doctoresse et le disque qu'elle écoutait au moment de mourir. Mais Gill voit un verre et un médicament qui pourraient signifier qu'elle s'est suicidée.

Imogen n'a pas encore été retrouvée alors Gill et ses filles décident d'écouter les cassettes.

Les paroles sont accompagnées de photos que Rosemond décrit. Au total 20 cartes et photos, décrites avec attention pour qu'Imogen puisse imaginer le contexte de l'histoire qu'elle raconte, autour de ces lieux et personnages qui apparaissent sur ces images.

La première montre le devant d'une maison et d'un jardin au début de la deuxième guerre mondiale.

La numéro deux montre un pique-nique quand elle a été recueillie par sa tante Evy et oncle Owen pendant la guerre, les enfants étant évacués des villes. Elle s'entendait bien avec sa cousine Beatrix.

Numéro trois: Une vielle caravane sur le terrain de la ferme. Ce sera le Q.G. des deux enfants. Une nuit elles ont voulu fuguer vite rattrapées. Manifestement tante Ivy n'aimait pas sa fille et lui parlait très mal. Rosamond est alors rappelée chez elle.

A présent elle évoque 1945. Un bord de lac. Puis c'est une photo du mariage de Beatrix avec Roger en 1948. Elle a 18 ans et est enceinte de la mère d'imogen. Théa.

Quant à Rosamond, elle a compris qu'elle aime mieux les femmes que les hommes...

Et le livre continue ainsi pour mettre en scène Rosamond, Beatrix, Théa et Imogen. Quatre femmes aux destins divers, toutes contrariées dans leur vie, presque toujours mal aimées, sous le regard très réaliste de Rosamond.

Petit à petit le destin de ces femmes s'éclaire pour arriver jusqu'à Imogen, la jeune aveugle que Gill espère retrouver... C'est là le principal suspens de ce roman de construction originale comme vous avez pu le lire.

 

J'avoue avoir aimé ce livre mais sans l'étincelle qui avait fait que j'avais adoré lire "La maison du sommeil".

Une très bonne lecture tout de même.

Bonne lecture,

 

Denis Lecomte

 

Lecture faite dans le cadre de la lecture commune de ce 20 août 2015 autour d'un livre de Johathan Coe, organisée par Titine 75 (blog plaisir à cultiver)

La pluie avant qu'elle tombe de Jonathan Coe (Folio)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Chapitre Onze 26/08/2015 10:53

Malgré cet avis en demi-teinte, je vais quand même noter ce titre car l'histoire me paraît intéressante.

DENIS ET FABIENNE 26/08/2015 12:51

Il est en demie teinte parce-que j'avais vraiment aimé la maison du sommeil et celui ci je le trouvais un peu moins bon. Ce roman reste très bien. Bonne future lecture.

Titine 21/08/2015 10:19

Un roman un peu à part dans la bibliographie de Jonathan Coe, un livre qu'il avait voulu en hommage à Rosamond Lehmann. Je l'avais trouvé très touchant.

Denis 21/08/2015 21:51

Je ne savais pas qu'il touchait ainsi une "intimité". De ce point de vue il est très bien construit ce roman.

Valérie 20/08/2015 22:43

Une déception pour moi mais je crois que j'en avais lu trop de bien, j'en attendais trop.

Denis 20/08/2015 23:04

J'ai aussi moins apprécié ce livre.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré