Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 17:24
Le message du pendu de Pieter Aspe (Livre de Poche)

Le message du pendu de Pieter Aspe

(Le livre de poche - policier - 310 pages - novembre 2014)

Première édition française : Albin Michel 2012

Première édition originale : "Onder valse vlag" -Anvers 2002

Traduit du néerlandais (Belgique) par Emmanuèle Sandron

--------------------------------------------------

C'est la canicule à Bruges. Le commissaire Van In, personnage récurrent des romans policiers de Pieter Aspe, est de repos et entend passer du bon temps avec sa compagne, Hannelor, juge d'instruction.Mais son adjoint, Versavel vient troubler ces instants de bonheur car un triple meurtre a eu lieu : Louise et ses deux enfants ont été assassinés dans leur luxueuse maison près du clic canal de Bruges à Damme.

Hoornaert, le père de Louise, est présent quand la police arrive, alerté par le jardinier qui a découvert le carnage. Peu après est retrouvé le corps du mari, Wilfried Traen, pendu dans le grenier. Il était dans la même classe que Van In et ce dernier imagine mal Wilfried se suicider. Ne serait-ce pas un meurtre déguisé?

Le décor est planté. L'enquête peut alors commencer pour Van In, Versavel, Carine (la belle policière qui ne laisse pas indifférent Van In) et Bruynooghe, sans oublier Hannelore dans son rôle de représentante de la justice.

Au fil des pages, on découvre les personnages clés qui vont fraviter autour de ces morts, à commencer par Marijke et Stef, ce couple presque clochardisé. Stef a été licencié de l'entreprise prospère de Wilfried et a quelques rancunes qui en font un tueur potentiel. Et puis il y a la belle Kitty Jouy, une call-girl de luxe qui travaillait pour Wilfried, organisant avec lui des soirées très chaudes avec des ministres et personnages importants du pouvoir, de l'espionnage international. Et il y a David Starr, très introduit dans ces milieux, américain installé depuis quelques années à Bruges...

Van In aime les femmes et tout en restant fidèle autant que faire se peut à Hannelor, est prêt à succomber au charme de Carine par exemple. Et, alors, il aime encore plus boire de la bière Duvel. Je n'ai pas compté combien de bières ont été bues tout au long de ces 300 pages, mais c'est vertigineux, d'autant que beaucoup d'interrogatoires se passent dans des bars à Bruges ou sur des terrrasses à Blankenberge, la ville de bord de mer prisée des riches brugeois et des politiques.

On est dans un roman policier, donc l'intrigue suit les fils du genre, avec toutefois la particularité que l'auteur nous révèle très vite les implications des personnages dans ces meurtres, semblant nous dire que ce n'est pas nécessaire de garder ce type de suspens. Il faut suivre les personnages dans leurs raisonnements et leurs attitudes même si l'on en sait plus que Van In et sa propre enquête.

 

C'est très bien écrit, plaisant à lire, mais j'avoue une nouvelle fois que le roman policier n'est pas ce que je préfère, le roman s'engageant à ne parler que de ce qui concerne l'enquête. On n'arrive pas à en sortir... Il n'y a pas d'échappatoire pour le lecteur. C'est parfois étouffant. Ceci étant, les amateurs du genre aimeront ce livre.

Bonne lecture,

Denis

 

Livre lu dans le cadre de la journée polar du mois belge chez Mina et Anne

Le message du pendu de Pieter Aspe (Livre de Poche)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré