Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 11:10
Love de Richard Morgiève (Carnets Nord)

Love de Richard Morgiève (Carnets Nord - 301 pages - janvier 2015)

-------------------------------------------------

 

Fin d'un triptyque romanesque avec ce roman, après United Colors of Crime (2012) et Boy (2013) parus également chez Carnets Nord.

Un tremblement de terre a provoqué des dégâts immenses atteignant notamment la centrale nucléaire du Tricastin. On n'annonce pas encore de catastrophe nucléaire mais tous les symptômes sont là. Chance, commandité par "Le Contrôle" doit sortir du TGV dans lequel il est installé au moment de la catastrophe. Le Contrôle le guide, conduisant notamment à tuer des gens car tout est permis pour sauver cet agent formé pour tuer, sans aucun sens de "l'humain". Ses instructions sont transmises au travers de ses lunettes. Le mot apocalypse commence à être prononcé par les gens désoeuvrés qu'il rencontre, fuyant au plus vite les lieux du drame. On dénombre des morts sur les bords des routes, les voitures sont abandonnées au bord des routes.

Dans ce contexte, Chance décide de se déconnecter du "Contrôle". Il enlève alors tout ce qui lui a été implanté dans le corps. Comme il a besoin de médicaments pour survivre il se rend dans une pharmacie, prend ce dont il a besoin et part avec la femme du pharmacien aux yeux verts. Très vite, ils se séparent. Par la suite, Chance n'aura qu'un but, c'est de retrouver cette femme car il sent qu'il va avec elle enfin connaitre l'amour, ce qu'il n'a jamais connu, devenu "robot" du "Contrôle".

Chance est seul alors dans sa "quête" et il trouve un pendu qui a affiché un extrait de "La route" de Cormac McCarthy. Chance va alors essayer de se procurer un exemplaire de ce livre post-apocalyptique. On aura compris que Richard Morgiève place son roman dans le sillage de ce roman.

Love de Richard Morgiève (Carnets Nord)

Chance va essayer de sauver un homme, nommé Icckx, nom symbolique pour lui car X, Y sont des lettres qui reviennent régulièrement. Dans ce monde devenu vraiment cahotique tout est permis. On peut tuer, voler... Plus aucune loi n'est applicable, c'est l'anarchie d'une fin de monde. Les radios, les TV sont déréglées, donnent des informations parcellaires. Il faut "sauver sa peau" à tout prix, ce qu'il fait, et en même temps il veut retrouver cette fille coûte que coûte. Arrivera-t-il à la retrouver et enfin goûter à l'amour, lui qui ne sait pas ce que c'est qu'aimer ? De toute façon, il devra se battre, seul ou à deux pour espérer sortir de cette "fin de monde"...

Il s'agit là d'un livre très fort où l'on espère jusqu'au bout que l'amour saura endiguer la violence devenue règle générale de vie (survie !), très bien écrit comme ces deux précédents romans. Pas de mots en trop. Une écriture efficace à la hauteur de l'histoire contée ici.

Page 76 : "On se bousculait pour vider les rayons. Un homme buvait du whisky, assis dans un coin. Il parlait à son index et lui disait que les lois étaient faites pour empêcher les pauvres de jouir. L'index ne pipait mo. Chance a trouvé une boîte de Perrier qui avait roulé sur le carrelage. Il l'a décapsulée et bue. L'a empochée, vide. Il s'est vu dans une glace de surveillance, convexe. Il s'est conteplé, surpris. S'est touché le visage, son reflet aussi. Tout ça était bien curieux, tout était quand même bizarre. Le nez avec les narines. C'était drôle et fou.Et les trous des oreilles ? Et tous ces trous dans la peau ? Sans parler des orteils."

 

Page 88 : "De toutes les lettres, surtout les c, les x et les y... Les chromosomes x et y, les gênes. L'ADN, le génome humain ? C'était ça la piste ? Cela voulait dire quoi ? L'envoyer vers quelle réflexion ? Ses origines ? Quel était le but du Joueur qui manoeuvrait le destin de Chance ? Dehors, lechemin était gris. Tout était sombre, comme une pièce de drap, oubliée quelque part..."

 

Merci à Fleur de Carnets Nord pour sa fidélité à m'envoyer les livres publiés par cet éditeur. Et je ne suis jamais déçu. Ce triptyque de Richard Morgiève est passionnant au travers de ces trois livres qui peuvent par ailleurs se lire indépendamment les uns des autres.

 

A lire absolument.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Anis 21/02/2015 21:18

J'aimerais beaucoup lire ce livre. J'espère que j'en aurai l'occasion.

Denis 21/02/2015 21:37

Tu ne devrais pas être déçue je pense.

nawal reve 08/02/2015 16:06

C'est intéressant Denis ! Bisouuus

Denis 10/02/2015 20:01

Oui Nawal, un excellent livre.

Leeloo Lectures 08/02/2015 13:52

J'ai vu passer cet auteur sur les blogs. Un nom à retenir. En ce moment je lis des livres très différents mais j'aime bien varier les genres.
Bon Dimanche à tous 2 en Normandie :)

Denis 10/02/2015 19:57

Je ne lis pas de "science-fiction" mais ce livre est très littéraire et cet auteur a écrit un triptyque de grande qualité.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré