Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 10:56
La civilisation, ma Mère !... de Driss Chraïbi (Folio)

La Civilisation, ma Mère !... de Driss Chraïbi (Folio)

Première édition Denoël 1972

-----------------------------

La mère a été mariée très jeune à un homme plus âgé qu'elle dans le Maroc des années 20. Elle a eu deux fils : Nagib l'aîné et un deuxième qui pourrait être l'auteur. Selon la tradition marocaine de l'époque, elle restait cloitrée dans sa maison sans contacts avec l'extérieur.

Un jour, Nagib amène à la maison un poste de radio géant de la marque Blaupunkt, que la mère appelle Mr Kteu, car son fils lui a fait croire que c'était un magicien qui parlait, chantait.

"Monsieur Kteu devint pour elle l'homme qu'elle avait toujours attendu : le père qu'elle n'avait jamais connu, le mari qui lui récitait des poèmes d'amour, l'ami qui la conseillait et lui parlait de ce monde extérieur dont elle n'avait nulle connaissance. Quand vint la deuxième guerre mondiale, elle était là, fidèle au poste. Attentive à toutes les souffrances, comptant les coups, à traits de crayon gras sur sa planche à lessive". (Page 39)

 

Le téléphone va devenir le moyen pour elle de communiquer avec ses amies et des inconnus aussi. Puis ses fils vont lui acheter des chaussures et des vêtements, alors que jusqu'à présent elle était hors mode, fabriquant inlassablement des vêtements "coutumiers".

Et le cinéma va être un grand moment de son éducation. Elle va s'identifier aux héros, leur parler. Elle est alors la première femme à venir assister à une séance publique. Deux films au programme à chaque séance. Une romance puis un western américains...

Elle lit, s'ouvre au monde par tout moyen et puis le plus jeune fils, narrateur de la première partie du roman (intitulée "Etre"), décide de partir étudier en France la médecine et quitter ainsi définitivement son passé, pour entrer dans la"civilisation moderne" !

La deuxième partie "Avoir" est racontée par Nagib, fils plus "voyou" que son cadet. Il fait découvrir son monde à sa mère et comme pour tout, elle aime ces rencontres avec des gens qu'elle ne cherche pas à juger. Pendant la guerre, quand De Gaulle est au Maroc en compagnie de Churchill et Roosevelt, elle décide de le rencontrer. Elle veut dire à cet homme qu'il doit penser au peuple dans le règlement futur du conflit.

Avec ses amies, plus tard, elle va militer pour l'émancipation des femmes marocaines, ce qui lui vaudra de nombreux déboires, notamment avec les maris. Mais, elle est bien dans son époque maintenant qu'elle s'est ouverte au monde.

"- Je suis heureuse, si heureuse ! J'étais née dans une maison dont je ne me rappelle plus que les ténèbres, j'ai passé la moitié de ma vie dans une prison et je ne sais pas où je mourrai mais d'ici là, je serai allée d'un horizon à l'autre, j'aurai parcouru, connu, aimé ce pays dans tous les sens - parce que...parce qu'il m'appartient..." (page 161-162)

 

Cette phrase résume bien ce livre centré sur une femme qui prend conscience, grâce à ses fils, que la vie se passe dans la rue, auprès des autres, dans les livres aussi pour enfin mieux comprendre dans quel univers on vit et qu'elles sont les horizons qui peuvent être explorés pour améliorer le quotidien du peuple.

 

C'est enfin le livre d'une métamorphose dans un monde clos, dans une culture qui ne laissait pas droit aux femmes de s'émanciper, de participer au débat public. A méditer dans ces temps où l'intégrisme et les extrêmismes entendent revenir à des traditions d'enfermement de la pensée. Ce livre est un hymne à la liberté de penser et d'être.

Magnifice, écrit dans une langue poétique et avec beaucoup d'humour aussi. N'oublions pas ces écrivains africains francophones du 20e siècle qui ont contribué au rayonnement de la littérature de langue française.

Après Mohammed Dib et son merveilleux "L'infante maure", Dris Chraîbi (1926-2007) et ce roman m'auront rappelé l'importance de cette littérature.

Il me faudra aussi revenir à Rachid Boudjedra, Kateb Yacine notamment...

Bonne lecture,

Denis

Driss Chraïbi

Driss Chraïbi

Partager cet article

commentaires

Pascal 05/03/2015 15:37

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.avionnormandie.com
avionnormandie@gmail.com

DENIS ET FABIENNE 06/03/2015 21:34

Merci bien

Anis 28/02/2015 20:06

J'ai trouvé ton article passionnant avec aussi un thème qui m'est particulièrement cher. je suis encore plus fière quand ce sont des hommes qui en parlent.

DENIS ET FABIENNE 01/03/2015 21:31

Ce livre ne pourrait que te plaire et comme tu dis, un homme qui est ébloui par l'épanouissement d'une femme c'est encore plus fort !!!

nawal reve 24/02/2015 21:30

J'aime le roman Denis ! Bisous

Denis 25/02/2015 20:08

J'ai vraiment apprécié ce livre aussi

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré