Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 21:15
Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez (Points)

Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez (Points - 438pages)

Traduit de l'espagnol (Colombie) par Claude et Carmen Durand

Titre original : Cien años de soledad (1967)

-----------------------------------------------------

Un absolu chef d'oeuvre que ce roman de Gabriel Garcia Marquez. Les amoureux de la littérature ont lu ce livre et je suppose qu'ils ont eu le même bonheur de lecture que moi. A mon habitude, j'ai mis un mois pour savourer ce livre épique, foisonnant, saga familiale onirique...

Résumer ce livre est difficile tellement il est dense, traversant plusieurs générations d'une famille installée par hasard à Macondo, en Colombie. Pas de chapitre, mais des tranches de vie sur une vingtaine de pages et on avance ainsi dans ce roman.

Tout commence ainsi : "Bien des années plus tard, face au peloton d'exécution, le colonel Aureliano Buendia devait serappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l'emmena faire connaissance avec la glace. Macondo était alors un village d'une vingtaine de maisons en glaise et en roseaux, construites au bord d'une rivière dont les eaux diaphanes roulaient sur un lit de pierres polies, blanches, énormes comme des oeufs préhistoriques".

 

On est alors lancés dans cette fabuleuse histoire d'une famille fondatrice du village de Macondo : José Arcadio Buendia et sa femme Ursula Iguarán, par ailleurs sa cousine. Ils vont avoir trois enfants : Aureliano (le futur colonel cité au tout début du roman), José Arcadia et Amaranta. Ces prénoms vontse perpétrer de gnération en génération.

Les premières visites sont celles de gitans et notamment Melquiades va être très important car José Arcadio va suivre toutes ses découvertes et inventions pour les mettre en application au village.

Le village va se développer au fil du temps, même si tout semble intemporel ici, tant on vit vieux et dans la répétition des us et coutumes au fil des générations.

Des nord-américains vont s'intéresser un temps à Macondo, y implantant le train et l'industrie bananière. Seulement, la vie est difficile ici. Il y aura notamment la peste de l'insomnie. Mais, Aureliano va être l'initiateur des révolutions colombiennes. Il va passer sa vie, à défaut d'aimer, à combattrele gouvernement, manquant plusieurs fois d'être tué ou exécuté mais réussissant à chaque fois à déjouer les pièges qu'on lui tend.

José Arcadio Buendia va s'enchaîner à un marronnier dans les dernières années de sa vie, marquant le début des grandes solitudes vécues par la famille Buendia. Ursula, elle, va tenir dans la dignité la maison tout au long de ses plus de 140 ans de vie. La solitude, l'incommunicabilité sont les maîtres-mots de cette famille qui va petit à petit se décomposer, Une longue période de pluies incessantes de près de 5 ans va définitivement tuer le village, depuis longtemps déserté par les nord-américains. Restent quelques vieux et quelques prostituées.

Le dernier Aureliano va se montrer érudit, cherchant à comprendre son histoire et celle de sa famille dans les livres.

Le surnaturel s'inscrit aussi dans le récit : lévitation, insectes dévastateurs en grand nombre telles les fourmis, résurrection...  Mais ces événements s'inscrivent dans cette épopée familiale et semblent faire partie du "paysage" de Macondo.

Il faut lire cet extrait d'un entretien que donna l'auteur à Manuel Pereira : "Tout ce que j'ai écrit à une base réelle, car sinon c'est de la fantaisie, et la fantaisie c'est Walt Disney. Cela ne m'intéresse absolument pas. Si l'on me dit que j'ai un gramme de fantaisie, j'ai honte. Je n'ai de fantaisie dans aucun de mes livres". (Novembre 1981 - Le Magazine Littéraire)

 

Je vous renvoie à Wikipedia qui donne un article très fourni sur "Cent ans de solitude" pour approfondir la connaissance de ce roman.

 

Un livre devenu un classique de la littérature mondiale à LIRE ABSOLUMENT

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

trafic 13/11/2014 02:16

Merci très beaucoup pour cet extrait de littérature. Merci.

Denis 07/01/2015 19:52

Je lirai avec attention ton ressenti sur ce livre exceptionnel

Lybertaire 07/01/2015 10:58

Suite à notre discussion à ce propos, j'avais demandé à mon père de me le mettre de côté, et je viens justement de le récupérer pendant les vacances !

Denis 13/11/2014 21:58

Le partage de grands romans est toujours un plaisir

Lybertaire 10/11/2014 16:15

Depuis que je l'ai lu, en mai dernier je crois, j'ai croisé quelques livres qui me faisaient penser à Cent ans de solitude : comme quoi, c'est un classique qui a inspiré quelques auteurs après lui !

Denis 12/11/2014 21:01

Les sagas familiales sont légion mais ce livre est vraiment "unique". Amado a été aussi extraordinaire avec "Toccaia Grande"

Valentyne 10/11/2014 06:12

Coucou Denis :-)
Lire ton billet m'a replongé dans ce livre exceptionnel : foisonnant et intemporel :-)
Bonne journée :-)

Denis 12/11/2014 20:59

Un livre vraiment génial assurément

Clémentine.Séverin 09/11/2014 21:19

c'est un livre qui est lu dans les écoles, les lycée et par ceux qui aiment la littérature.
bonne soirée
clem

Denis 09/11/2014 21:24

C'est vraiment un livre fabuleux, j'ai adoré.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré