Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 19:42
La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon (Actes Sud)

La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon

(Actes Sud - janvier 2014 - 320 pages)

Prix Closerie des Lilas 2014 et d'autres prix...

--------------------------

Aux Jeux Olympiques de Montreal en 1976, une jeune gymnaste roumaine de 14 ans fait sensation. Elle fait "exploser" les ordinateurs et sa note s'affiche 1.00 alors qu'elle a concouru à la perfection. Et de fait, elle a obtenu la note parfaite 10.0. Seulement, personne n'avait jamais eu cette note avant Nadia Comăneci et donc les informaticiens s'étaient limités à 1 chiffre avant la virgule.

 

Début du roman de Lola Lafon : "Quel âge a-t-elle, demande la juge principale, incrédule, à l'entraîneur. Ce chiffre, quatorze, lui donne un frisson. Ce que la petite a effectué à l'instant dézingue le déroulement des chiffres, des mots et des images. Il ne s'agit plus de ce que l'on comprend. On ne saurait noter ce qui vient d'advenir. Elle jette la pesanteur par-dessus son épaule, son corps frêle se fait de la place dans l'atmosphère pour s'y lover".

 

Un homme, un roumain de la minorité hongroise, Béla Károlyi a fait de Nadia une jeune fille hors du commun. Il ne lui a rien épargné pour en faire la fierté d'un pays "émergeant !", la Roumanie de Nicolae Ceausescu. Une Roumanie qui peut enfin plus que rivaliser avec la suprématie de la gymnastique d'URSS, puisqu'enfin, elle est en mesure de la dépasser. Nadia devient une vedette internationale.

La romancière écrit ce livre comme le ferait une biographe, allant à la recherche de documents, de videos, imaginant même qu'elle a été en contact avec la gymnaste pour revenir sur les événements qui ont marqué sa carrière.

Une carrière fulgurante qui a duré le temps de deux olympiades. Et d'ailleurs, les J.O. de 1980 se sont tenus en URSS, en pleine crise politique, cette qui a suivi l'invasion de l'Afghanistan et la volonté pour les occidentaux de boycotter ces Jeux. La Roumanie y va tout de même et pour les gymnaste c'est l'occasion de défier les russes sur leur propre terrain. Nadia est déjà sur le déclin mais elle obtient tout de même deux médailles d'or. Et elle met un terme à sa carrière en 1981, à 20 ans.

Le roman suit donc au plus près les moments importants de sa vie. On la voit à l'entrainement et dans sa vie dans un pays en pleine mutation. Et alors qu'elle n'a jamais contesté la politique de Ceausescu, quelques jours avant la chute du régime, elle s'enfuit, passant par la Hongrie et demandant l'asile politique à l'Ambassade des USA à Vienne.

Lola Lafon a vécu sa jeunesse en Roumanie communiste, ce qui donne à son roman un ton "intimiste", nous montrant "de l'intérieur" l'esprit de ce pays, bien que née en 1975, elle était trop jeune pour avoir vu Nadia gymnaste.

Un excellent roman, très bien construit, qui nous tient en haleine. La politique y est très présente car une athlète telle que Nadia était une image de la réussite d'un pays tel que la Roumanie. Cependant, on sent que la gymnaste entend gérer sa vie car elle a du caractère cette "petite communiste qui ne souriait jamais..."

 

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré