Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 11:52
(Edition différente sur la couverture de celle reprise ici chez le même éditeur)

(Edition différente sur la couverture de celle reprise ici chez le même éditeur)

Créanciers (ou les mauvais comptes) d'August Strindberg

(Circé / théâtre - 95 pages)

Traduction de Jean-Claude Amyl et Marc-Vincent Howlett

Préface de Marc-Vincent Howlett

------------------------------

August Strindberg (1849-1912) n'eut d'autre horizon que celui de la souffrance. D'avoir trop aimé les femmes, il a fini par en avoir la haine le menant par ses excès y compris littéraires aux portes de la folie.

Lorsque dans l'été 1888, Strindberg écrit "Créanciers" en une quinzaine de jours, juste après avoir terminé "Mademoiselle Julie", il est persuadé d'avoir écrit "une nouvelle tragédie naturaliste meilleure que Mademoiselle Julie".

Il s'agit de la vengeance d'un homme (Gustave) clamant haut et fort qu'il a été vampirisé par son ex-femme (Tekla), convainquant alors son ami (Adolphe), le nouveau mari, qu'il va subir le même sort que lui, sans avouer à Adolphe que c'est lui l'ex-mari.

Gustave est un homme du passé qui n'en finit pas de périr dans un présent mortifère  ;  Adolphe est soumis à un présent vacillant ; Tekla est présente pour le futur. Les deux hommes sont dans l'échec, seuls et impuissants ; elle, est une femme entourée, désirée...

(Présentation inspirée de la préface à ce livre par Marc-VIncent Howlett)

 

-------------------

 

Trois personnages : Tekla, Adolphe (son mari peintre) et Gustave (son premier mari, professeur de lycée)

Un décor : un salon dans une station balnéaire

Ni acte, ni scènes pour ce drame à trois.

Un début avec Adolphe et Gustave; puis Gustave se cache dans la pièce d'à côté pendant que Tékla et Adolphe se parlent et enfin Adolphe sort de la pièce tandis que Gustave feint d'arriver et découvre Tekla (Adlphe est à son tour dans la pièce d'à-côté et entend ledialogue qui va lui faire découvrir les liens passés entre Gustave et Tékla

 

----------------------

 

Peu de mouvements donc mais des propos sans concessions entre ces trois personnages qui ne seront réunis qu'à la dernière page de la pièce. Trois duos pour dire le mal de vivre d'hommes "trahis" par une femme qui a pris toute leur substance en aimant un autre quand le temps de l'amour est passé. Vous aurez compris que ce texte est très misogyne et qu'il risque de "choquer" les femmes sensibles...

Adolphe a épousé Tekla alors que le fils de son premier mariage n'est plus avec elle car il ressemblait trop à son mari, un mari qu'elle qualifiait d'ailleurs d'idiot. Il dit ausi l'avoir connue pendant le voyage de son premier mari... Pour Gustave entendre tout cela ne peut que l'inciter à se montrer aigri. Il peut alors répondre à Adolphe qui ne sait pas qui est le premier mari, qu'il sera lui aussi pris dans les filets de cette femme. Il dit la connaitre et l'avoir vue avec des jeunes gens sur un bateau cet après-midi. Il incite Adolphe à se rebeller, ce qu'il fait quand il retrouve son épouse.

Très vite elle comprend qu'il est sous l'emprise d'un homme qui l'a conduit à parler ainsi. Il latraite même de coquette. Mais quand Gustave vient à son tour auprès d'elle et qu'Adolphe s'est retiré, Tekla se sent capable de recommencer une aventure amoureuse avec Gustave. Elle séduit, aime être séduite... Adolphe ne peut que comprendre derrière la porte combien les sentiments peuvent être volatiles...Chacun est un "crancier" qui vient frapper à la porte...

 

L'atmosphère est tendue, lourde, tout au long de ces dialogues, presque des monologues, tellement chacun est dans "son monde" et qu'il convient d'aller vers celui de l'autre.

 

Une lecture "terrible" mais qui permet de cerner l'univers douloureux de l'auteur.

Denis

 

Lecture faite notamment dans le cadre du cycle proposé par Ankya "En 2014, je lis du théâtre.

 

Pour mémoire, c'est ma 21e lecture "chronologique" du théâtre mondial.

Prochaine lecture, pour le cycle du 20e siècle : "Ondine" de Jean Giraudoux (1939)

 

Créanciers d'August Strindberg (Circé / Théâtre)

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré