Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 21:20
La case du commandeur d'Edouard Glissant (Gallimard)

La case du commandeur d'Edouard Glissant

(Gallimard - 1997 - 210 pages)

Première édition Le Seuil - 1981

---------------------------------------

Assurément ce roman est l'oeuvre d'un poète. C'est enfoncer une porte ouverte que de dire cela car de fait Edouard Glissant (Martinique 1928 - Paris 2011) puisque l'auteur est avant tout un poète et son oeuvre romanesque s'organise autour d'une écriture poétique.

 

Dans ce roman où revient un personnage déjà présent dans "La lézarde", le premier roman d'Edouard Glissant, publié en 1958, qui lui valut le Prix Renaudot, Marie Celat, l'écriture est "continue", sans paragraphes. Seulement des phrases qui s'enchainent les unes aux autres, avec des points pour prendre sa respiration de lecteur. Ainsi, on a un texte dense qui s'offre à nous.

Et le roman est décomposé en trois parties, elles mêmes constituées de 4 "chapitres", avec en point de symétrie, au début et à la fin, un extrait d'article du "Quotidien des Antilles" de septembre 1978. C'est dire que le roman est structuré tout en nous donnant l'impression de liberté de ton pour décrire une famille sur 4 générations en Martinique, au 20e siècle. Le lecteur ressent fortement l'emprise des traditions et plus encore de la colonisation sur les moeurs, les révoltes des personnages.

Marie Celat est la "figure" majeure du roman et de cette famille écartelée. Le roman est très intéressant et mérite beaucoup d'attention de lecteur, sachant que le livre peut se lire à haute voix pour entendre les sons de la phrase de l'auteur. Comme il est très difficile de résumer un tel livre, je vous renvoie à la présentation faite sur le site passionnant dédié entièrement à Edouard Glissant : http://www.edouardglissant.fr

La case du commandeur (Seuil, 1981) : On pourrait, dans une certaine mesure, voir en ce roman contemporain du Discours antillais, un peu le pendant du Quatrième siècle, par sa plongée dans la généalogie, qui est cette fois-ci celle de la compagne de Mathieu Béluse qu'on a déjà croisée dans La Lézarde, Mycéa, ou Marie Celat. La similitude est voulue, mais le déroulé généalogique tient ici d'autres fonctions que dans le roman de 1964. Il s'agit en somme, de donner à voir non seulement tout le désordre de la mémoire non inféodée aux narrations officielles mais aussi à tout ce qu'elle recèle de ressentiment envers les trahisons séculaires sur laquelle la traite fut fondée. On remonte ainsi à l'Afrique orginelle qui a vu ces trahisons fraternelles se nouer (celles qui sont mises en abyme au centre du roman, autour du personnage d'Odono, le premier marron). Mais le roman ne se fige pas à ce tourbillon généalogique : de retour à l'époque de l'intrigue de La Lézarde, le personnage de Marie Celat voit sa rébellion reconnue comme folie par les autorités. Comme souvent chez le Glissant de cette époque, les représentations du motif de la folie sont fréquentes, et font d'ailleurs écho aux réflexions sur les données névrotiques, qui parcourent Le Discours antillais. Avec La case du commandeur, l'exploration qui conditionnait Le quatrième siècle se confronte aux désordres personnels des personnages.

Et voici un extrait de ce majestueux roman "lyrique" (début de la 3e partie - page 145) "Marie Celat s'était donc arrêtée au bord de ce gouffre où nous avons jeté tant de roches, dessouchées du temps. Peut-être regarde-t-elle plus loin qu'aucun de nous dans le gouffre. On suppose que si nous l'avons appelée Mycéa, c'est par manoeuvre de détournement, tentative d'apprivoiser sous la douceur du nom ce qui chez elle nous paraissait si neuf et si brutal".

 

Bonne lecture

Denis

 

Lecture qui s'inscrit dans le cadre des lectures du groupe facebook "Littérature francophone sans frontières"

Partager cet article

Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

     

            Envie d'évasion ???

                  Un conseil ,

évadez-vous à travers les livres !!!

 

               

  

  

   

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***

 damouredo.com Carré